Omnisports C'est l'artiste français Patrick Bruel qui s'est déplacé, ce mardi soir, pour décerner les récompenses des meilleurs boxeurs belges.

Organisée ce mardi soir au sein du Steigenberger Grandhotel à Bruxelles, la cérémonie des Gants d'or a récompensé, pour la deuxième année consécutive, Alex Miskirtchian, chez les hommes, et Delfine Persoon, chez les femmes. Les récompenses leur ont été remises par l'artiste français Patrick Bruel.

Pour rappel, Delfine Persoon a conquis le titre mondial WBC des poids-légers en avril, une ceinture qu'elle a depuis défendue victorieusement à une reprise. Lors du Championnat du Monde IBF, le 31 mai dernier à Macao, Alex Miskirtchian a, lui, mis le tenant du titre Evgeny Gradovich au sol dans la sixième reprise, s'inclinant finalement aux points au terme des douze rounds. Il est le premier Belge à être allé au bout d'un combat mondial.

“C'est magnifique de recevoir à nouveau ce prix”, explique Alex Miskirtchian. “C'est la preuve que le travail paie ! Et je suis évidemment très heureux qu'un grand artiste comme Patrick Bruel soit venu me décerner cette récompense.”

Le Gant d'argent récompensant le plus beau combat de l'année a été attribué à Sasha Yengoyan, vainqueur aux points du combat dantesque l'ayant opposé à Ayoub Nefzi en super-welters.

Le Gant de Bronze du meilleur Espoir a été décerné au poids lourd-léger de 22 ans Ryad Merhy, qui compte douze victoires en autant de combats dont dix avant la limite.

Parmi les autres boxeurs distingués, figurent Anas Messaoudi et Calliope Slagmulder, en tant que meilleurs amateurs.

Enfin, le Gant d'honneur a été décerné à l'ancien arbitre international Bob Logist, actuel président de l'EBU et vice-président de la WBC.