Omnisports

En terminant à la 5e place du championnat d'Europe de triathlon de courte distance, Claire Michel a signé vendredi à Kitzbühel le meilleur résultat de sa carrière en championnat continental. "C'est vrai qu'un Euro c'est différent des épreuves de Coupe du monde ou de World Series", a expliqué la Bruxelloise, qui avoue ne pas être "déçue" de sa place, mais attend immpatiemment de décrocher le graal à l'occasion d'une grande épreuve.

"J'ai limité les dégâts en natation et en vélo sur un circuit moyennement vallonné", a confié Claire Michel à Belga. "J'ai fait le maximum à vélo où nous étions une dizaine à tenter d'empêcher l'échappée des deux Britanniques Learmonth et Coldwell de prendre le large. Cet effort m'a coûté pal mal d'énergie par la suite. Je me suis sentie mal pendant les 2-3 premiers kilomètres de la course à pied. Mais après j'ai retrouvé le rythme et finalement le résultat est positif", a ajouté l'athlète de la ligue francophone de triathlon (LBFTD), qui a signé le 2e meilleur temps sur les 10.000 m finaux (35:44).

"Positif, surtout parce que je me sens beaucoup plus en contrôle de mes compétitions. Je deviens de moins en moins dépendante des circonstances de course, et c'est très important! Il reste une très grande marge de progression, mais j'ai le sentiment de maîtriser de mieux en mieux les trois efforts. Maintenant mon Euro n'est pas terminé. Dimanche, nous participerons avec la Belgique au relais mixte, une épreuve qui vient d'être intégrée au programme des futurs JO de Tokyo. Je trouve cette particularité de notre sport extrêmement chouette et spectaculaire pour les spectateurs. C'est très dynamique, technique et intéressant. Ce sera une première expérience à haut niveau pour nous avec la Belgique. Je ferai équipe avec Valerie Barthemy côté féminin, tandis que les garçons seront choisis après leurs courses de samedi", a conclu Claire Michel.