Omnisports

La 28e édition du jumping international de Malines s'achèvera ce soir

MALINES Après cinq journées de compétition, le 28e jumping international de Malines s'achèvera ce soir non sans avoir délivré ses derniers verdicts. Après la victoire de la Néerlandaise Adelinde Cornelissen, samedi, dans l'épreuve de la Coupe du monde de dressage, on attend aujourd'hui de connaître l'identité des deux lauréats des épreuves d'attelage et de saut d'obstacles.

À cet égard, bien malin celui qui peut déjà dévoiler le nom des futurs vainqueurs. Dans un cas comme dans l'autre, la compétition s'annonce en effet particulièrement ouverte.

En attelage, Tomas Eriksson - le tenant du titre - figurait parmi les principaux candidats à sa propre succession, mais le Warm Up disputé lundi a quelque peu changé la donne. Le meneur suédois terminant à une décevante sixième place, juste derrière notre compatriote Gert Schrijvers et loin des Néerlandais Koos De Ronde et Ijsbrand Chardon, premier et deuxième.

La vérité d'un jour est toutefois rarement celle du lendemain. C'est d'autant plus vrai en saut d'obstacles où la méforme est souvent dissipée d'un parcours à l'autre. Quoi qu'il en soit, le Grand Prix Coupe du monde sera plus disputé que jamais en l'absence des ténors de la discipline.

Ceux-ci (les Allemands, Britanniques et autres Suisses) ont en effet boudé cette 28e édition du rendez-vous malinois. "Les cavaliers du Top 10 mondial ont déjà engrangé des points dans le circuit de la Coupe du monde et ont donc décidé de faire l'impasse sur Malines" , explique Lucien Somers qui œuvre comme chef de piste à Malines depuis la création du concours. "La date du jumping est extra pour le public mais moins sans doute pour les cavaliers."

L'an dernier , c'est le jeune britannique William Whitaker qui s'était imposé à la surprise générale. Mais, au Nekkerhal, tout le monde souhaite plutôt revivre le scénario de 2006 lorsque Dirk Demeersman avait enlevé la victoire devant Jos Lansink, Judy Ann Melchior et Patrick Mc Entee. "Tout est possible d'autant qu'il y aura douze Belges au départ de l'épreuve sur quarante concurrents" , poursuit Lucien Somers. "Les Néerlandais seront favoris avec Zoer et Schröder mais Lansink, Le Jeune ou Philippaerts peuvent aussi s'imposer..."



© La Dernière Heure 2008