Omnisports

Après la médaille d'or de Charline Van Snick, jeudi, en -52 kg, Dirk Van Tichelt a échoué au pied du podium, ce vendredi, au Grand Chelem d'Abou Dhabi. 

En -73 kg, l'Anversois s'est incliné pour le bronze face à l'Azéri Orujov, n°2 mondial... S'il avoue lui-même qu'il n'a plus 20 ans, Dirk a, néanmoins, prouvé tout au long de la journée qu'il faudrait encore compter avec lui à l'avenir. À 33 ans, Van Tichelt a laissé parler son expérience pour venir à bout du Pakistanais Hussain, du Canadien Margelidon et du Suédois Macias. Arrivé en demi-finale, notre médaillé de bronze olympique est, alors, tombé sur le Mongol Ganbaatar, celui qui l'avait déjà battu au dernier Mondial hongrois. Malheureusement pour lui, Dirk n'a pu prendre sa revanche sur le n°5 mondial, non sans le pousser à la prolongation. Là, perdant un instant sa lucidité, Van Tichelt se retrouva au sol, exactement comme en septembre, à Budapest. Et il ne put se consoler avec le bronze, que lui a donc ravi Orujov, pour terminer cette journée de reprise de la meilleure manière. Mais, au moment de saluer son vainqueur, il n'en avait pas perdu le sourire, preuve qu'à son âge, on devient philosophe...

Les autres Belges engagés ont été moins heureux... En -81 kg, Sami Chouchi s'est ainsi incliné au deuxième tour contre le Russe Khubetsov, champion d'Europe en titre, qui l'avait battu au même stade en avril, à Varsovie. En -70 kg, Lola Mansour et Roxane Taeymans n'ont pas démérité, mais ont également perdu avant de pouvoir combattre pour une médaille.