Omnisports

L’entraîneur de Charleroi Volley, traduisez les Dauphines (Ligue A), a décidé de ne pas poursuivre l’aventure à la tête du club. L’annonce a de quoi surprendre. L’homme était de retour à Monceau, avec l’envie de travailler sur le long terme afin d’aider le club à construire une nouvelle histoire. « Au vu de notre classement et de nos prestations poussives, j’ai préféré démissionné », explique Philippe Vanescote. « J’espère que cela servira d’électrochoc au groupe. »

Cette annonce a fait l’effet d’une bombe, à 24h d’un match de coupe. C’est son adjoint, Pascal Hermans qui assurera l’intérim. Le comité était pourtant toujours derrière son entraîneur. Les responsables du club devront rapidement trouver une solution.