Autres sports Vendredi soir, l'Axis Guibertin a présenté ses équipes d'Euromillions Volley League et celle de N1. Entre ambitions sportives et réalistes, les Guibertins veulent grandir.

Après une saison historique au plus haut niveau en Belgique avec une sixième place finale, le club brabançon wallon veut faire mieux pour 2018-2019. "Mais ce sera difficile", sourit-on dans le club. 

Il est vrai que le club a perdu ses fers de lance, ceux qui ont véritablement porté l'équipe à disputer un match pour le dernier ticket européen: Wannes de Beule (Menin), Seppe Baetens (Maaseik), Wocjik (Maaseik). Soit des gars qui ont marqué l'Euromillions volley League 2017-2018 et que le club n'a pas forcément réussi à remplacer. "Avoir le MVP de la saison (NdlR: Wocjik) ou le deuxième meilleur central de la saison, ça n'arrivera pas chaque année. L'effectif est peut-être moins qualitatif. On doit recommencer à zéro", se désole Filip Van Der Bracht qui rempile pour une nouvelle saison et qui n'a pas compté ses heures pour trouver des joueurs de qualité pour avoir un groupe compétitif. 

"Les jeunes Belges de talents, ils vont dans les grands clubs belges", dit-on dans le club dont le budget avoisinne les 200.000 euros, largement loin des grosses cylindrées belges. "On a une académie qui doit nous permettre à terme de pouvoir jouer avec des jeunes de notre club. Pourtant, nos statistiques indiquent que seuls 30% de l'équipe a été formée chez nous. Les joueurs doivent arrêter d'étudier et penser plus au volley", rigole et plaisante le coach guibertin, adepte aussi de la formation.

Les nouveaux joueurs sont Sander Deruyck (central), Sébastien Dumont (libéro), Krzysiek Gulak (ailier) qui avait dû faire une parenthèse quelques mois à cause d'une grave blessure, Alan Wasilewski (Central), Dimitri Korotkov (Attaquant), Casey Knight (Opposite), Aleksa Miladinovic (Passeur).