Omnisports

Les Wawas se déplacent à Zoersel, lanterne rouge, ce vendredi (20h30)


Quelques jours après avoir forcé Alost aux cinq sets, Waremme (7e avec 10 pts) se déplace cette fois à Zoersel, la lanterne rouge, avec le statut de favori à assumer.

"Il ne faudrait toutefois pas sous-estimer l’adversaire, prévient Dimitri Piraux, le coach. C’est une salle compliquée, ils ont de bons joueurs mais c’est clair : on doit pouvoir revenir à la maison avec les trois points. Il faudra bien mettre la pression au service. Cela nous permettrait surtout de nous rassurer et de rester au contact du Top 6 ." Surtout en sachant que Guibertin (6e avec 3 pts d’avance) se rend à Louvain (5e avec 14 pts) 24 heures plus tard.

Mais pour Dimitri Piraux, la mini-trève qu’il a offert à ses joueurs fera le plus grand bien. "Depuis le début, nous avons eu au moins cinq joueurs blessés et Yvailo, notre central, manque beaucoup, même si Elias et Arne remplissent leur mission. Ensuite, le fait que la reprise en compétition se déroule si tard (14 janvier contre Maaseik, une rencontre retransmise en direct sur Telenet et RTC) est également une bonne chose pour les blessures."

D’ici là, il faudra surtout pouvoir surfer sur le match à Alost pour fêter 2017. "C’est dommage de ne pas avoir réussi à faire la différence mais mon équipe a affiché ce que je veux dans l’émotion, l’enthousiasme et l’esprit."