Rugby

Bernard Laporte, ancien sélectionneur du XV de France (2004-2007), et ex-secrétaire d'État aux Sports (2007-2009), a été élu samedi à la présidence de la Fédération française de rugby (FFR), balayant le sortant Pierre Camou, épilogue d'une campagne acharnée.

C'est un quasi plébiscite: la liste de Laporte a recueilli 52,56% des voix de l'assemblée générale élective, loin devant celles de Camou (35,28%) et d'Alain Doucet (12,16%), secrétaire général de la FFR de 2000 à juillet 2016.

Résultat de cette large avance, sa liste a raflé 29 des 40 sièges du nouveau comité directeur, et l'ancien manager de Toulon (2011-2016), âgé de 52 ans, a dans la foulée été élu pour quatre ans avec 84,84% des voix à la tête de la Fédération. La septième des fédérations sportives françaises en terme de licenciés (455.747).

Laporte a axé sa campagne sur trois principaux points: "rendre le pouvoir" aux quelque 1.900 clubs - qu'il juge délaissés par la FFR - "vendre" le maillot du XV de France à un grand sponsor et imposer comme critère de sélection la nécessité d'être ressortissant français.