Rugby C’était dans l’air depuis quelques semaines. Les deux clubs ont officialisé leur partenariat dimanche et rédigeront la convention à Paris la semaine prochaine

Avec le retour du Boitsfort Rugby Club parmi l’élite après douze mois dans l’antichambre de la D1, le club aux 16 titres de champion de Belgique a décidé de voir plus loin que les contours du royaume. Les dirigeants avaient déjà nommé Antoine Plasman au poste de coordinateur sportif ainsi qu’un nouveau staff pour les Ladies. Cette année de purgatoire a servi les desseins du club bruxellois qui en a profité pour entamer une restructuration du club en interne.

Au cours de la rentrée ce week-end, le club du président Alain Bloëdt a annoncé officiellement le partenariat avec le Stade Français, club parisien du Top 14, champions de France à 14 reprises. Le projet symbolise l’ambition permanente du BRC de viser le haut niveau et de marquer la reconnaissance du club sur le plan européen. Via ce partenariat, les dirigeants boitsfortois dont l’école des jeunes a toujours été un exemple pour le rugby belge, espèrent ainsi améliorer la qualité de la formation mais aussi encadrer le suivi de ses meilleurs éléments désireux de tenter l’aventure du Top 14 !

Responsable sportif du centre de formation du club parisien dont l’ancien international Pascal Papé est le directeur, Julien Combes avait effectué, samedi, le déplacement au Plateau de la Foresterie pour officialiser le partenariat. "Il s’agit d’un vrai partenariat basé sur les échanges entre les deux clubs. Nous sommes en contact avec plusieurs clubs européens pour concrétiser nos projets sur le terrain en basant clairement nos objectifs sur un programme de développement et de formation en donnant la priorité aux jeunes joueurs," précisait le mentor parisien.

Alain Bloëdt confirmait la volonté des deux entités. "Les dirigeants du Stade Français avaient la volonté de restructurer leur réseau sous l’impulsion du nouveau propriétaire allemand Hans-Peter Wild. Julien Combes a été enchanté par la structure de notre club et le niveau de nos équipes de jeunes. On devrait aboutir à terme sur un partenariat au niveau du coaching et des entraînements dont nous définirons les contours la semaine prochaine à Paris que nous officialiserons par la signature d’une convention. Nous avons la volonté d’augmenter encore l’efficience de notre formation pour que, à terme, de nouvelles pépites de notre école puissent accéder au plus haut niveau, voire tendre vers le professionnalisme. Ce partenariat concernerait aussi bien l’école de rugby, le pôle développement que les équipes féminines."