Rugby La preuve par les trois essais inscrits en Allemagne. Allemagne 34 - 29 Belgique.

Dans ce Rugby Championship, il ne manque pas grand-chose aux Diables Noirs pour décrocher un premier succès qui leur tendait encore les bras samedi à Offenbach. Comme face aux Russes, les hommes de Guillaume Ajac eurent des moments d’errements qui furent préjudiciables au décompte final. Si le bonus défensif décroché pour la seconde fois atténue le côté sombre du revers, la bande à Julien Berger est clairement passée à côté de la montre en or dans un groupe où tout reste possible puisque la Russie et l’Espagne ne précèdent la Belgique que pour deux petits points.

Mais le maintien dans l’antichambre du Six nations passera par une concentration de tous les instants, 80 minutes durant, samedi prochain face aux Roumains à Bruxelles et lors du dernier déplacement en Espagne. Menés de 21 points au retour des vestiaires, les Diables ont prouvé qu’ils pouvaient rivaliser avec leurs homologues teutons et envoyer du jeu pour écarteler la défense adverse. La preuve par les essais d’Alan Williams et James Pearse pour revenir dans le match (27-21).

Contre le cours du jeu, la Belgique prit un essai avant que Paul-Edouard Van Laer et Alan Williams ne donnent le bonus défensif aux nôtres en fin de rencontre. Guillaume Ajac, le T1 des Belges, était certes déçu mais se voulait réaliste avant les deux dernières échéances.

"Nous avons prouvé à 27-6 que nous pouvions densifier notre rugby. En faisant preuve de caractère, nous sommes revenus dans le match et avons prouvé que nous pouvions rivaliser avec le jeu allemand. Nous échouons encore de justesse mais nous revenons d’Offenbach avec le bonus défensif. Tout reste possible par rapport aux Russes et aux Espagnols. Et c’est même incroyable que, pour quelques points lors de deux fins de match, nous serions classés à la troisième place de ce Championship."