Rugby Un nouveau duo d’entraîneurs à la tête de l’équipe première pour viser plus haut que l’excellence

On ne badine pas avec le temps du côté du Plateau de la Foresterie. La chronique du retour annoncé de l’équipe senior en Bofferding League étant entériné au même titre que le second sacre de rang des Ladies en championnat, la nouvelle direction de Boitsfort, le président Alain Bloëdt en tête, a pris le taureau par les cornes durant l’été pour dessiner les contours de la future saison.

Avant le retour chez les messieurs de Boitsfort parmi l’élite après une année de purgatoire, les Ladies ont déjà posé les premiers jalons d’une saison empreinte de nouveaux défis. Samedi, dans l’antre des Gazelles, leurs premières rivales toutes compétitions confondues depuis quelques saisons, les filles de Lorenzo Dragonetti et Thibault Holemans ont enrichi leur palmarès en remportant la Supercoupe au détriment des Louvanistes. Les prémices de ce succès avaient été posées durant l’entre-saison avec l’arrivée d’un nouveau duo à la tête de l’équipe première féminine.

Lorenzo Dragonetti et Thibault Holemans pourront s’appuyer, pour l’équipe réserve, sur un trio composé de Yannick Daubleu, Lauranne Lecloux et Bertrand Dauriac. Pour cette équipe, il s’agira de faire aussi bien que la précédente puisque les Ladies restent sur deux sacres en championnat et visent le triplé. Alain Bloëdt a entamé depuis quelques mois des réformes à tous les niveaux et confirme l’impulsion donnée à la section féminine : "Nous avons choisi des hommes qui connaissent le club et ses rouages tout en possédant l’expérience nécessaire pour rester au top du rugby féminin. Le nouveau staff a d’ailleurs été étroitement lié aux négociations avec celui du Stade Français en ce qui concerne la récente collaboration signée entre les deux clubs. Nombre de nos joueuses servent les desseins de l’équipe nationale à XV ou à VII et méritent donc toute notre attention en termes d’excellence du coaching."

Lorenzo Dragonetti et Thibault Hollemans connaissent donc la maison, le premier sera en charge des trois-quarts et de la préparation physique, le second gérera le travail des avants. Et le président du club, seize fois champion de Belgique, de préciser encore comme ce fut le cas lors de la visite du staff du club parisien et de la journée portes ouvertes : "Le rugby féminin mérite sa place sur l’échiquier national. Il est donc primordial d’accroître sa visibilité sur et en dehors des terrains par des journées de recrutement. Nous poursuivrons donc en ce début de rentrée scolaire nos visites dans les écoles pour faire connaître ce sport de haut niveau."