Rugby En battant l’Australie, ils ont décroché un 18 succès de rang (record) et affichent des statistiques affolantes.

En battant l’Australie 37-10 lors de la troisième manche de la Bledisloe Cup, samedi, dans un Eden Park d’Auckland où la Nouvelle-Zélande n’a plus perdu depuis 1994 et un revers contre la France, les All Blacks ont enregistré un 18e succès de rang, établissant un nouveau record au niveau des nations majeures. Ils effacent des tablettes deux autres séries néo-zélandaises, celles de 2013-2014 et de 1965-1969, ainsi que les Springboks de 1997-1998, qui s’étaient toutes arrêtées à 17 succès de rang. Depuis le dernier revers contre… l’Australie en juin 2015, les hommes de Steve Hansen ont gagné tous les tests officiels, la Coupe du Monde et le Four Nations. Dix-huit matches pendant lesquels les successeurs des McCaw et Carter ont aligné des stats de folie. Jugez plutôt. Ceux que l’on surnomme les injouables, les Martiens ou les invincibles depuis des mois.

Pendant cette folle chevauchée, les Néo-Zélandais ont inscrit la bagatelle de 751 points pour 253 encaissés, soit une moyenne hallucinante de 41,7 points par match pour seulement 14 encaissés (10 matches sur 18 au-delà des 40 points). Adeptes sans détours du jeu à la main, ils ont déposé l’ovale à 104 reprises en terres promises, la preuve par le fait que, durant ces 18 matches, les All Blacks trustent les cinq premières places des joueurs ayant le plus marqué de points.

Autre constat que le pays au long nuage blanc possède un réservoir quasiment inépuisable où chaque saison révèle de nouvelles pépites, Steve Hansen a utilisé 50 joueurs (Ben Smith et Kieran Read ont disputé tous les matches) dont 30 participèrent au festival offensif… Sur le plan individuel, grâce à ses deux réalisations contre les Wallabies pour un total de 45, Julian Savea est proche du record Doug Howlett (49). En novembre, les Kiwis débarquent dans le Nord et tenteront de poursuivre leur incroyable série de victoires avec des tests contre l’Irlande (2x), l’Italie et la France. Steve Hansen a retenu 38 joueurs dont Aaron Smith qui fait son retour après son incartade.