Running

Le Couilletois a décroché une nouvelle victoire lors du Thudi Night Trail à Thuin

Si Sébastien Mahia a obtenu sa 65e victoire de l’année 2017 ce dimanche au trail de l’Orneau, Fabrice Pasque n’est pas en reste. À 41 ans, le Couilletois a enrichi son compteur victoires d’une unité de plus, samedi soir, au Thudi Night Trail à Thuin, le portant à 508 depuis ses débuts !

Il s’était déjà imposé sur cette épreuve l’an dernier. La distance était alors de 27 km, mais cette fois, il n’aura dû couvrir que 18 km (450 m de dénivelé positif, 1 h 18:25).

Jusqu’au bout, il se sera méfié de la meute de jeunes loups lancés à ses trousses : Allan Valois (22 ans, 1 h 19:27), Mathias Lesoil (24 ans, 1 h 20:11) et Michaël Gillain (24 ans, 1 h 23:55). "J’avais coché dans mon planning de la saison ce rendez-vous thudinien. J’ai vite remarqué qu’il y avait un bon groupe de jeunes prêts à me compliquer la tâche ! Ma tactique était de les tester dès le départ, donc j’ai imprimé mon allure en fractionnant un peu en début de parcours pour user directement ceux qui tenteraient de suivre. C’était une tactique à double tranchant mais ça a fonctionné. Toutefois, du 5e au 7e km, je n’étais pas seul : Michaël Gillain était revenu sur moi et imposait même son allure ! Il m’a impressionné. J’ai perdu une fois ou deux le contact, mais dès la côte du 7e km franchie, j’ai tapé un 1.000 m à plat en 3:03 et j’ai senti qu’il ne pouvait pas suivre. Il me restait à gérer mes efforts tout en veillant à maintenir l’écart avec Michaël et le reste de la troupe."

Chez les dames, c’est aussi une athlète de TraKKs qui l’a emporté, Bérengère Malevé (1 h 27:57). "Je n’avais encore jamais fait de trail nocturne. Ce n’était pas l’envie qui me manquait mais j’avais surtout une petite crainte de me blesser. Les appréhensions du départ ont disparu une fois la course lancée. Je me suis toutefois arrangée pour ne pas me retrouver seule. Je suis restée concentrée et n’ai pris aucun risque dans les descentes."

Geoffroy Bruyr