Running

Adrien Montoisy a remporté le maillot jaune à l'issue de la dernière étape, à Wavre

"Je ne peux qu’être satisfait de mon bilan 2017 en course à pied. J’ai débuté le challenge moyennement puis mon état de forme s’est rapidement montré efficace. Et visiblement, je n’ai plus connu de creux par la suite tant et si bien que je me suis pris au jeu et j’ai disputé toutes les dernières épreuves…"

Et quelle fin de challenge puisque les cinq dernières épreuves ont subi la loi d’Adrien Montoisy qui a remporté au total 8 manches sur les 19 disputées ! Vieusart, Bierges, Céroux-Mousty, Oisquercq, Nil-Saint-Vincent, Gastuche, Sart-Risbart et Wavre. "Une belle moisson en effet. Je me sentais bien, j’adore les parcours proposés et en plus on se retrouve chaque fois avec les équipiers de Training 7 et du Riwa, ce qui me plaît bien. Ce maillot jaune est donc une satisfaction pour moi."

Mais la récolte pourrait ne pas se limiter au maillot jaune. Adrien est en effet en lice avec Arnaud Descampe en ce qui concerne le maillot vert ! Cela devrait se jouer à très peu de choses mais les derniers calculs sont toujours en cours du côté du challenge. "Ça serait la cerise sur le gâteau même si Arnaud, mon équipier, est lui aussi méritant. Et puis, on devrait aussi être à la fête au classement par équipe !"

Pour Adrien , la saison se termine petit à petit. "Je ferai encore deux ou trois joggings : Mellet et Ottignies qui se déroulent à deux pas de chez moi ! Puis, j’aurai quinze jours de coupure car je pars à Hawaii supporter mon frère et un ami ! À mon retour, je prendrai part à des Run&Bike, mais aussi à des cross ou jogging et pourquoi pas tenter de passer le 10.000m sur piste autour de 30, 31 minutes !"

Cet hiver, Adrien va aussi multiplier les bornes à vélo car il a un rendez-vous qu’il s’est fixé en août ou septembre ! "Je compte faire un Ironman. Je ne sais pas encore lequel mais c’est certain. Je ferai à mon avis deux plus petites distances pour me préparer mais qu’on ne s’y méprenne pas, je resterai fidèle au challenge même si cela risque d’être un peu moins souvent qu’en 2017 !"