Running Lundi soir, le jogging local fêtera ses 20 ans. Ce sera aussi la dernière de Benoit Royen à sa tête

Une date immuable, le 14 août, un tracé bucolique figé depuis une quinzaine d’éditions et ambiance guinguette au terme de l’effort, autant de facteurs qui ont permis au jogging de Baelen de s’inscrire comme incontournable au calendrier des épreuves populaires en province de Liège.

Dès sa 5e édition, l’épreuve attirait déjà 500 concurrents. Des chiffres qui n’ont cessé d’augmenter à chaque jubilé : 650 pour le 10e puis 850 pour le 15e. "Et nous avons même atteint les 1.000 participants il y a deux ans", savoure Benoit Royen, qui a donc atteint cet inavouable rêve avant de tirer sa révérence lundi soir au terme de la 20e édition.

"Cela fait effectivement onze ans que je suis à la tête de cette épreuve qui demande plusieurs mois de préparation en amont, de nouvelles idées comme le dernier kilomètre chronométré, une chouette initiative qui intéressait des coureurs qui venaient spécialement pour cet objectif. Cette année, j’aurais bien aimé faire partir les femmes avec une avance correspondant à la différence enregistrée en 2016 entre le vainqueur et la 1re dame mais le comité m’en a dissuadé… Il n’y aura donc pas de grande nouveauté pour cette 20e mais nous espérons attirer le plus grand nombre pour venir faire la fête avec nous. L’ambiance est clairement un de nos atouts. Du monde dans la course et du coup, on ne court jamais seul et il y a de nombreux spectateurs pour encourager. On se croirait même dans un col du Tour après quelques hectomètres…"

Les raisons seront donc nombreuses de se déplacer lundi soir à Baelen, qui consacre toujours des athlètes confirmés. "Cinq fois Eddy Vandeputte, Collignon, Dortu, Pauquet, Debougnoux, l’enfant du village ou encore, à trois reprises, Florent Caelen, une référence nationale qui détient toujours le record de l’épreuve."

Un succès collectif pour la centaine de bénévoles dont Benoit Royen se considère plus le capitaine de navire que le big boss.


En pratique

Le départ du 8 km, situé au centre de Baelen, sera donné à 20 h (6 €). Prix aux 3 premières dames, 3 premiers hommes ainsi que pour le podium de chaque catégorie.

Deux épreuves jeunes sont également organisées à 19 h (1 km pour enfants de 8 ans et moins) et à 19 h 15 (2 km, enfants âgés entre 9 et 14 ans). L’inscription est, là, fixée à 2 €.