Running La Corse offre la possibilité de combiner trail sur les sentiers du GR20 et vacances au soleil. Belgium Running a profité de l’été pour s’y tester

Trouver un compromis entre ceux pour qui les vacances sont synonymes de farniente et ceux qui ne tiennent pas en place est toujours délicat. Une destination peut solutionner ce problème que beaucoup de runners trop actifs connaissent : la Corse.

Destination le sud et les environs de Porto-Vecchio. Une maison, une piscine, les plages, la mer, des copains mais surtout le GR20 a portée de main.

En une semaine, il est possible, depuis le sud de l’île, d’accéder à deux voire trois étapes sans souci et sans y passer trop de temps. Des étapes qui permettent de découvrir les fameux sentiers corses sans en parcourir les 180 km.

Par souci de logistique, nous avons parcouru en partie les deux premières étapes dans le sens sud-nord en devant à chaque fois faire l’aller-retour.

Conca est le point d‘accès le plus aisé. Le village qui signifie pour beaucoup la fin d’un long périple marque le début du nôtre après seulement une vingtaine de minutes de voiture. On est à 200 m d’altitude et il fait près de 30°c à même pas 8 h du matin.

L’accès au GR20 est bien indiqué et les choses sérieuses commencent directement avec de fameuses montées. Après 3 km, l’altitude est déjà de 600 m et les paysages commencent à pointer le bout de leur nez.

Le reste de l’étape, qui montera jusqu’à 1.100 m d’altitude, permet de passer par la brèche d’Usciolu (lieu hautement photogénique), le col du même nom et de monter vers les pointes de Paliri. De quoi en prendre plein les yeux et l’appareil photo.

Pour atteindre deux jours plus tard le village de Bavella (1.200 m) et aller en toucher les aiguilles (1.700 m), il faut compter plus d’une heure de route, dont une bonne partie en montagne, avant de pouvoir chausser ses baskets.

© D.R.

À 1.700 m d’altitude

La variante alpine du GR20 porte bien son nom. Plus courte en kilomètres, elle est nettement plus technique et dénivelée (nous avons monté 1.000 m en 8 km) que le tracé normal.

Au programme : des côtes, des rochers, un passage escarpé où il est nécessaire de se maintenir à une chaîne et une fameuse prise d’altitude même si on est bien loin des plus hauts sommets de Corse.

Le trajet est très technique, surtout en descente, mais l’arrivée au sommet en vaut la peine. Malgré une différence de plus de 15°c entre le bas de la montagne et son sommet et le vent, la vue du sommet est somptueuse et permet de bien voir l’île d’Elbe.

Une troisième étape est également accessible depuis le sud de la Corse mais nous ne nous y sommes pas rendus.

Pareil pour le nord de l’île. Considéré comme encore plus technique et plus escarpé, le relief des étapes débutant dans la région proche de Calvi est davantage taillé pour les randonneurs aguerris. Trois refuges, synonymes de début d’étape, sont facilement accessibles en voiture.

D’autres lieux d’accès aux sentiers existent mais demandent de parcourir davantage de kilomètres en voiture pour y accéder, quand il est possible de le faire. Le plus simple (si c’est le terme) reste de tout faire à pied.

Le GR20, le vrai

Plus de 180 kilomètres, des montées dépassant les 2.300 mètres d’altitude et un total de plus de 12.000 mètres de dénivelé positif. La recette secrète du GR20 est connue mais reste indigeste.

Si François D’Haene a bouclé la distance en 31 heures et 6 minutes, peu sont capables d’un tel exploit.

Pour beaucoup, le trajet se fait en marchant et en une quinzaine de jours. Le site officiel liste ces étapes. Chacune est ponctuée d’un refuge permettant de recharger les batteries et de refaire le plein d’eau et de vivres.

Il est toutefois possible de parcourir l’entièreté du tracé nettement plus rapidement. Pour des raisons financières (parcourir le GR20 a un coût entre les nuits dans les refuges et les repas), certains tentent de descendre sous les 10 jours.

Il est également possible de le faire en 5 mais cela signifie maintenir un (gros) rythme de 36 kilomètres par jour.

Romain Van der Pluym, en Corse

Infos http://www.le-gr20.fr/pages/les-etapes/