Running En général, on attend le mois de janvier pour se souhaiter la bonne année. Et pourquoi ne pas le faire en septembre?

D’ordinaire, on prend toujours ses résolutions en janvier. S’il s’agit d’arrêter de fumer ou de boire moins, pourquoi pas? Mais si la résolution c’est de se mettre à courir, la période n’est vraiment pas idéale. Les journées sont courtes en hiver. Il fait froid. Les sols sont glissants. Pour une première prise de contact, il vaut mieux choisir septembre. On découvrira alors la discipline sous son meilleur jour. Les clubs reprennent leurs activités. De nouveaux programmes se mettent en place. C’est donc le bon moment de s’y mettre.

Je cours pour ma forme

En septembre, on peut également bénéficier de la reprise d’activité dans les clubs et la reprise de programmes d’accompagnement du type Je Cours Pour Ma Forme (JCPMF). Le principe? Rien de plus simple. JCPMF s’adresse à tous les débutants qui voudraient se mettre à la course à pied mais qui n’ont jamais fait de sport ou n’en ont plus fait depuis bien longtemps. De ce fait, ils appréhendent cette étape ou se posent mille questions sur la façon de se vêtir, de se nourrir, d’échelonner leurs efforts. Le principe est d’une simplicité! On constitue des groupes de débutants au sein de sa commune et on s’entraîne une ou deux fois par semaine sous la houlette d’un animateur formé à cette tâche. L’objectif est modeste. Au niveau 1, le but sera de courir 5 kilomètres sans s’arrêter après 12 semaines. Plus tard, il sera toujours temps de passer aux niveaux supérieurs.

Comment savoir si sa commune participe? Pour cela, il faut se rendre sur le site www.jecourspourmaforme.com. Cliquez sur l’onglet "villes organisatrices" et lancer une recherche soit en tapant le nom de sa commune soit en jetant un œil sur la liste de toutes les communes participantes regroupées par province. On peut aussi les visualiser sur une carte de Belgique. Vous verrez, il y en a toujours une près de chez vous! En Belgique francophone, on recense environ 280 communes. Et elles sont plus de 200 à participer au programme!

Les hivers passent, les kilos restent

Perdre du poids constitue souvent la motivation principale de ceux et celles qui se remettent à la course à pied. Au-delà de 30 ans, les kilos ont plutôt tendance à s’accumuler. Surtout en hiver. Quand on pointe l’évolution du poids sur le graphique d’une vie, on s’aperçoit que cela dessine un escalier. C’est-à-dire qu’on grossit en hiver et qu’on maigrit légèrement en été. Malheureusement, beaucoup de gens perdent moins en été que ce qu’ils gagnent en hiver et donc le poids grimpe progressivement. Le plus classique : c’est de prendre un kilo par an après 30 ans.À l’âge de 40 ans, on se trouve trop gros. Ce n’est pas encore dramatique. À 50 ans, si, cela le devient ! On peut avoir l’impression alors que la prise de poids s’est aggravée soudainement alors qu’il s’agit d’un long, d’un très long processus. Lorsqu’on entame un programme de course en septembre, on arrive assez facilement à contrarier ce phénomène. Dans un premier temps, on cesse de grossir. Plus tard, on maigrit !

Le saviez-vous ?

Une initiative récente, venue d’Écosse, propose aux classes d’écoles primaires de sortir tous les jours pour parcourir un mile (1,6km), en marchant ou en courant. Le programme One Mile A Day a déjà été adopté par plus de 700 écoles en Belgique ! Le but : interrompre les longues périodes d’immobilité par une activité physique, brève mais quotidienne, d’une quinzaine de minutes. Pas besoin de se changer, on se lève et c’est parti ! Cela ne demande aucun matériel, très peu de temps et améliore la condition physique et la concentration des enfants.