Running

Le résident de Léglise s’est imposé lors de la 20e édition de cette manche du Challenge Delhalle

Enorme succès pour la 20e édition des Forges de la Forêt d’Anlier, manche du Challenge Delhalle. Avec près de 1.600 partants au départ sur la distance de 19 km. Avec une domination des coureurs luxembourgeois, maîtres chez eux. Jugez plutôt. Quatrième, Jonathan Dekeyser (5 fois victorieux), troisième, Yohan Fortin, deuxième Nicolas Navet et vainqueur de la course, Justin Mahieu.

Le lauréat était tout simplement le régional de l’étape puisqu’il réside à Léglise. "À 6 kilomètres d’ici… Et c’est la première fois que je participais à cette course", explique Justin. "La raison est simple, c’est que j’étais avant tout un spécialiste de la piste avec l’AC Dampicourt et il m’était impossible de conjuguer les deux disciplines. Maintenant que j’ai abandonné la piste pour me consacrer notamment au marathon, je peux me permettre de participer à de telles courses pour ma préparation."

L’année dernière , à Rotterdam, il avait réussi les minima pour les JO mais l’abondance de biens dans notre pays l’avait privé d’un voyage à Rio. Qu’à cela ne tienne, Justin a trouvé sa voie. Et cela explique aussi sa présence sur les Forges de la Forêt d’Anlier. "Je ne peux pas parler d’un objectif en soi parce que je vise plutôt un pic de forme pour un marathon dans quelques mois", ajoute Justin Mahieu pour expliquer son temps loin du record. "Pour pouvoir rivaliser avec le temps de Eric Gérôme (NdlR : 1h01.48 en 1999) , il faudrait avoir une préparation spécifique, ce qui n’était pas le cas. Mais après avoir fait une première partie de la course avec trois ou quatre autres coureurs, c’est après le passage au Pont d’Oye que j’ai pu faire la différence avant de gérer mon avance. Me retrouver devant d’autres coureurs luxembourgeois qui sont des références dans ce type d’effort est évidemment valorisant. Et puis, remporter la course du vingtième anniversaire, c’est aussi une belle satisfaction."

Derrière ceux qui se sont battus pour la victoire et les premiers accessits, ils sont des centaines à avoir franchi la ligne des 7 et des 19 kilomètres. Affublés d’un déguisement pour les uns, les bras en l’air en bouclant l’effort pour d’autres, avec ce sentiment d’avoir atteint l’objectif fixé depuis plusieurs semaines.