Running S’il a stoppé le haut niveau, Franky Hernould court encore, mais autrement.

Il y a quelques mois encore, Franky Hernould aurait survolé une épreuve comme l’Atertous, remportée samedi par Jo Van Den Brulle. Oui mais voilà : une pubalgie tenace en a décidé autrement et fin 2016, le Tournaisien a dû se résoudre à abandonner le haut niveau, lui qui a tout de même remporté la CrossCup en cross court il y a deux ans.

Néanmoins, Franky continue à courir. Mais autrement. Plus avec les mêmes objectifs. À Vezon, il a fini sixième. "Chaque course que je peux effectuer, je prends ça comme un don du ciel", assure-t-il. "Bien entendu, plafonner à 3.45 est difficile à accepter. Mais dans le même temps, je me dis que je cours encore et c’est le plus important. J’essaie de prendre un maximum de plaisir en revenant sur l’ACRHO, où je croise plein d’amis. Pour l’instant, un 10 km est suffisant. Je n’ai pas mal et c’est ce qui compte. Je regarde plus le temps que la place au final. Si j’arrive à maintenir cette cadence de 3.45 environ, ça me va. Il ne faut pas vouloir aller trop vite et puis en reprendre pour plus d’un an sans courir."

Philosophe, Franky. Pas question donc d’aller trop loin pour se mettre dans le rouge et le regretter ensuite. De toute manière, il n’a plus trop le temps de s’entraîner. Son métier de policier est prenant et ses horaires fluctuent. "Samedi, j’avais fait 6-13. Enchaîner avec une course n’est pas évident. Je me sens plus vite fatigué en courant, mais je dois l’accepter. Mes priorités ne sont plus les mêmes."

Encore affilié récemment à l’Excelsior Bruxelles, Franky court désormais sans étiquette. "Si jamais je retrouve mes sensations et que j’arrive à courir plus vite, j’en serai ravi. Mais chaque chose en son temps. Je n’ai pas d’objectif précis. Néanmoins, j’aimerais être en bonne forme pour les Crêtes du Tournaisis à Thimougies. J’ai remporté cette épreuve à plusieurs reprises et elle me plaît. On verra."

Cette manche aura lieu le 17 juin. En attendant, les joggeurs ont rendez-vous au collège de Kain ce vendredi 12 mai à 19 h 30 sur 12 km.