Running L’Excelsior a retrouvé son titre de champion de Belgique d’Ekiden.

Avant le départ de l’Adecco Brussels Ekiden, l’Excelsior avait clairement annoncé la couleur : le club voulait récupérer son titre de champion de Belgique de la discipline, après l’avoir abandonné l’espace d’une année. Pour y parvenir, le cercle bruxellois a bâti une équipe composée de quelques-uns de ses spécialistes de l’effort, dont un certain François Humblet.

Dernier relayeur de la formation bruxelloise, celui-ci a franchi la ligne d’arrivée, bouclant ainsi en beauté plus de deux heures d’effort collectif. "À 13h30, j’étais encore à Louvain pour la remise des prix du challenge francophone de triathlon. Avec les embouteillages sur le ring, je suis arrivé au stade un quart d’heure avant mon relais. Je n’étais donc pas au courant des écarts avec les concurrents. Je savais juste que je devais faire ma course et gérer mon effort pour conserver l’avance. Au final, je suis très heureux de franchir la ligne d’arrivée en tête dans la catégorie des clubs", confie-t-il.

Le Brussels Ekiden est une course à part dans la saison d’un athlète. Un moment que François Humblet ne voulait pas manquer. "Avec la foule, cette ambiance et surtout l’esprit d’équipe, on n’a pas le temps de se rendre compte qu’on souffre. C’était la plus belle façon de terminer une saison, surtout pour moi, qui pouvais enfin représenter les couleurs de l’Excelsior dans une compétition. Je suis donc content de leur offrir ce titre de champion de Belgique en terminant le travail de l’équipe."

Focalisé sur le triathlon cette saison, François Humblet changera d’objectifs dans les mois à venir. "Pour le moment, plusieurs points d’interrogation subsistent encore. Mais je dois clairement réorienter mon calendrier. Je vais peut-être faire moins de courses et me concentrer sur des objectifs qui demandent 3-4 semaines de préparation. Je pense que j’ai fait le tour du triathlon et comme nager n’est pas ce qui me plaît le plus, j’aimerais me focaliser sur le duathlon et l’athlétisme."