Running Comme le montre l’affluence au trail des 15km de Liège qui aura lieu le 7 mai, la course-nature a le vent en poupe. Difficile pourtant de parler d’une mode pour une discipline née il y a près de 1.000 ans !

Confiné il y a encore une petite dizaine d’années aux seuls espaces montagneux, le trail gagne du terrain partout sur la planète, y compris dans notre petit pays. Pour comprendre ce phénomène, le magazine Zatopek a mené une enquête très fouillée qui remonte aux sources de cette discipline. Une tâche d’autant plus ardue que, derrière le terme trail, se cachent des courses aux formats très différents : course de montagne, kilomètre vertical, fell running, ultra-trail, etc.

Le premier constat de cette enquête est établi par l’Espagnol Kilian Jornet en personne, le roi de la discipline : "C’est incroyable le nombre de courses de montagne nées d’un pari", dit-il. Il a parfaitement raison ! Et cela ne date pas d’hier. Ce besoin de se mesurer les uns aux autres sur des parcours difficiles remontent loin dans l’histoire !

La première compétition officiellement recensée daterait en effet de 1064 à la cour de Malcolm III, roi d’Ecosse (1031-1093). L’histoire mérite d’être racontée. À l’époque, Malcolm voulait connaître l’identité de son messager le plus sûr auquel il confierait, en cas de problème, la tâche de faire la liaison entre son château de Kindrochit, tout à l’est du pays, et son pavillon de chasse situé dans le village de Braemar à des dizaines de kilomètres de là. En bon souverain, il rassembla donc son peuple au pied du Mont Creag Choinnich. Ce serait à qui en ferait le plus possible l’ascension : aller-retour. Certes, le parcours ne fait que cinq kilomètres. Mais la déclivité de la pente rendait le défi particulièrement ardu. La victoire échut finalement au plus jeune de la fratrie McGregor qui reçut en guise de récompense une bourse de pièces d’or et une belle épée dans son baudrier.

Malcolm III fait des petits

L’idée séduisit d’autres seigneurs de la région. Au cours des années suivantes naquit ce que l’on appela alors les guides racing (littéralement Courses pour les guides) qui furent rebaptisées en fell running lorsque ces courses ne furent plus l’apanage des seuls guides et s’ouvrirent au grand public. Le mot fell dérive du vieux norois (la langue des Vikings) fjall qui désigne les montagnes. Quant à la course de Kindrochit, elle tint bon jusqu’au milieu du XIXe siècle, figurant en bonne place dans le calendrier des Highland Games. En 1850, les organisateurs eurent la malencontreuse idée d’inviter la Reine Victoria qui ne goûta que modérément au spectacle. Elle fut surtout révulsée de voir le vainqueur terminer dans un tel état d’épuisement que les chroniqueurs de l’époque disaient qu’il crachait du sang ! Bref, elle prit la décision d’interdire désormais le déroulement de ce genre d’épreuve sur le territoire dont elle avait la charge et il fallut de ce fait attendre le début des années 2000 pour que la course renaisse enfin de ses cendres pour le plus grand plaisir des centaines de participants, fiers de damer le pion aux Américains qui, selon eux, s’arrogent -à tort !- la paternité du trail.

Quand ? 7 mai à partir de 8h40. Où ? Parc de la Boverie - Rue du Parc, à 4020 Liège. Infos ? www.zatopekmagazine.com Attention ! Pour obtenir un ticket de train gratuit et rejoindre la gare d’Esneux au départ des Guillemins, il faut impérativement s’inscrire pour le vendredi 5 mai au plus tard.