Running 800 coureurs seront au départ de l’incontournable rendez-vous de début d’année à Virton.

Le Trevire Night Trail est le rendez-vous running du début d’année. Plus de 800 coureurs seront au départ du TNT ce vendredi soir, un rendez-vous qui a une nouvelle fois fait le plein.

Denis Heise, vous faites partie de l’organisation de ce TNT. Un événement qui affiche sold out…

"En effet, ce n’est plus la peine de vous présenter sur le site de Pierard à Virton si vous n’êtes pas pré + inscrits. Cette 5e édition affiche complet. Avec quelque 600 inscrits sur le 15km et 250 traileurs sur le 30km. C’est bien simple, la petite distance est complète depuis le 15 novembre."

Plus de 850 traileurs au départ, comment expliquez-vous cette réussite ?

"Les forêts de Gaume sont peu utilisées pour des trails. Donc, c’est une belle occasion de pouvoir découvrir ce coin. Et puis, on peut considérer que la qualité d’organisation est en progrès chaque année. On essaye d’aller dénicher de nouveaux sentiers chaque fois."

Une édition 2018 qui s’annonce aussi épique que les précédentes…

"En effet, les sentiers seront très certainement dans un état que l’on peut qualifier de compliqué suite aux intempéries des derniers jours. Au début de la semaine, il y avait déjà de la boue partout. Depuis, il y a eu la pluie et cette tempête. Je ne connais pas encore l’entendue des dégâts puisque l’on va refaire les parcours. Mais quoi qu’il arrive, surtout sur la longue distance, c’est et ça restera du trail. Et qui dit trail dit aussi le besoin de marcher, d’escalader et de passer des arbres s’il y en a sur le chemin."

Après les -10 degrés de l’année dernière, on va retrouver des conditions plus chaudes, comme en 2012…

"En effet, le jeudi, on avait eu droit à une tempête et je dois vous avouer que s’il avait fait venteux ce vendredi comme lors de la nuit de mardi à mercredi, nous aurions été dans l’obligation de tout annuler. Mais ça ne sera pas le cas puisque les vents se sont estompés et qu’on annonce même une légère remontée des températures. Ce qui pourrait rendre le tracé moins boueux."