Running

En l’espace de six éditions, le rendez-vous bruxellois a trouvé sa place et son public

3241 participants, le chiffre semble plutôt fou pour une course qui n’en est qu’à ses premières heures. Mais c’est pourtant le score réalisé par la la sixième édition des 10 Km de l’ULB ce dimanche, 2e étape du Challenge Belgium Running.

Sur la ligne de départ, le public était plutôt impressionné par la marée humaine dévalant la descente de l’université pour prendre la direction de la Forêt de Soignes et du Bois de la Cambre. Un sentiment partagé par de nombreux participants qui nous ont confié être surpris par le nombre de coureurs réunis sur Bruxelles à un bon mois du grand rassemblement que sont les 20 Km.

Les raisons du succès sont assez simples. Et, sur Bruxelles, cela permet un succès encore plus grand qu’ailleurs en Belgique : une ambiance conviviale, un savant mélange entre étudiants, compétiteurs et coureurs du dimanche et un parcours accessible. "Un peu comme les 10 miles de Louvain-la-Neuve, le succès est au rendez-vous. Vous y ajoutez une course organisée le dimanche et non en semaine, et vous avez de quoi expliquer le succès fulgurant de cette jeune course", nous confiait, par exemple, le Bruxellois Marc Xhonneux quelques instants avant le départ.

Les étudiants de l’ULB, mais aussi d’autres universités, apportent quant à eux une ambiance différente d’une course traditionnelle. Un côté sympathique avec des jeunes motivés et mobilisés. "On ne pouvait pas manquer les nombreuses affiches placardées aux quatre coins de l’université", précisaient Paolo et Rui, deux des nombreux étudiants présents dimanche.

Deux jeunes ravis de prendre part à cette course. "On a l’habitude de courir depuis trois ans et c’est sympa d’avoir une course organisée par l’université. Le parcours est très agréable et c’est vraiment chouette de retrouver d’autres étudiants dans des circonstances différentes. Tout le monde s’est mobilisé pour ce rendez-vous, on retrouve même certains professeurs dans le peloton", sourient-ils.

Les 10 Km de l’ULB, s’ils tutoient les sommets, sont donc toujours en pleine expansion et ne ne semblent pas prêts de stopper cette marche en avant. Et c’est tant mieux puisque le rendez-vous poursuit également un but caritatif, les bénéfices étant intégralement reversés à la recherche. "Nous avons déjà récolté plus de 100.000 euros depuis la création de la course", se félicitent les organisateurs qui fixent déjà rendez-vous aux nombreux coureurs l’an prochain. Pour une 7e édition synonyme de nouveau record ?