Running La transition s’est passée à merveille, pour le plus grand bonheur des participants encore plus nombreux.

Les 24 Heures Jogging de Liège en étaient ce week-end à leur 13e édition et, pour cette nouvelle mouture, c’est la Table Ronde 63 de Liège qui a repris le flambeau laissé par le Rotary. Mathieu Mannesberg, aux manettes de l’organisation, revient sur ce passage de relais.

"C’est en effet un fameux défi. Nous voulions trouver une activité récurrente pour nous permettre de soutenir la Colline de l’Éveil que nous aidons depuis plusieurs années déjà. Nous avons la chance d’avoir le neveu de Jacques Fontaine, qui a organisé les 24 heures auparavant, dans notre service club. Cela a grandement favorisé la transition. Il faut savoir que cette épreuve demande 350 heures de bénévolat, mais tout le monde s’est engagé avec le sourire. Je profite de l’occasion pour remercier la Ville de Liège qui nous a prêté ce merveilleux cadre qu’est le parc de la Boverie."

L’ambiance était fébrile avant le départ, d’autant plus que des trombes d’eau se sont abattues sur le site quelques minutes à peine avant le lancement du chrono. Cela n’a en rien changé la motivation ni l’enthousiasme des joggeurs.

La pluie a cessé assez vite mais la météo capricieuse de samedi a généreusement trempé le parcours avec des averses subites et violentes. Que ce soit en solo ou en équipe, les 620 coureurs présents avaient à cœur d’engranger un maximum de kilomètres. En solo, c’est un grand champion qui s’est imposé avec 198,4 kilomètres à son actif. Fausto Parigi n’en est pas à son coup d’essai et est déjà auréolé d’un solide palmarès.

Dans le camp des équipes, c’est une section du Team Intersport 69 qui s’est montrée la plus véloce avec un total de 306,7 kilomètres au compteur. Mathieu Mannesberg et son équipe fixent d’ores et déjà rendez-vous aux amateurs les 8 et 9 septembre 2018 pour une 14e édition qui sera aménagée pour attirer encore plus de coureurs.