Running

Plus d'un milliard de kilomètres ont, par exemple, été effectués en 2017 pour les coureurs Strava

Strava n'a plus de secret pour vous si vous êtes un acharné de sport. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le concept, il s'agit d'une application utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS. Elle a d'abord eu beaucoup de succès auprès des cyclistes avant de s'étendre dans le milieu de la course à pied. Fonctionnant selon le principe d'un réseau social, il est possible de voir les activités de ses « amis », de les féliciter en leur distribuant des « kudos » ou encore de commenter leurs activités.

Strava est aussi connu pour ses milliers de segments, qui sont autant de moyens de pimenter son entraînement et de nourrir le besoin de compétition de plus accros.

En ce mois de janvier, la société américaine en a profité pour délivrer ses chiffres 2017. Et ils donnent le tournis et démontrent l'ampleur du phénomène Strava et, aussi, du phénomène running à travers la planète.

Strava, en 2017, c'était... Accrochez-vous

  • 2,3 billions de "kudos" donnés aux athlètes
  • 110 millions de commentaires, dont 22 % contenaient le mot « Merci »
  • 180.539, comme le nombre de cyclistes qui ont pris part à la deuxième édition de l'événément annuel Global Bike to Work Day
  • 22.000 : le nombre d'athlètes qui ont félicité Romain Bardet après son succès sur une étape de montagne du Tour de France
  • 15.000 : le nombre de cyclistes qui ont roulé et partagé leur activité sur Strava lors de l'édition 2017 de Ride London.
  • 136 millions : le nombre de courses à pied qui ont été téléchargées en 2017,
  • 1.000.000.000: les coureurs à pied ont téléchargé pour plus d'un milliard de kilomètres sur l'application en 2017
  • 627.239 : le nombre de marathons courus par les utilisateurs de Strava en 2017. A cette occasion, 47 pourcent des participants ont battu leur meilleure performance personnelle (sur Strava en tout cas).
  • 35 789 : le nombre de runners qui ont participé au premier Strava Mile


Le flux d'activités tout au long de l'année 2017 a permis à Strava de dessiner une carte du monde où plus le nombre d'activités est élevée, moins le zone est sombre.


© DR


On soulignera encore que sept des dix premiers finishers de l'UTMB, l'ultral le plus prisé au monde, ont chargé leur course sur Strava, dont le podium entier.