Running Race Concept a réussi à redonner vie à l’épreuve carolo

Plus de mille coureurs (1.018 exactement) étaient au départ des 10 Miles de Charleroi, course qui jouissait autrefois d’une très belle réputation, mais qui, ces dernières années, ne parvenait plus à drainer les foules ni à susciter les passions…

Dimanche, les runners ont pu retrouver le parcours historique et courir devant un public très nombreux (la très populaire Brocante des Quais se déroulait parallèlement). En réinstaurant un prize-money, Luc Bouvier et son équipe ont pu attirer quelques grosses pointures, comme le plus Liégeois des Éthiopiens, Gudisa Fita Ayanom. "Je ne connaissais rien de cette course, car je n’étais jamais venu à Charleroi, mais j’étais clairement venu pour la gagner. Cela n’a pas été aussi simple que ça dans la mesure où il y avait quelques belles côtes."

Sébastien Thirion s’est vite rendu compte qu’il ne pouvait viser, au mieux, que la deuxième place lors de ce qui était aussi la quatrième manche du Challenge Belgium Running. "Dès le premier mètre ! rigolait le Namurois après coup. Plus sérieusement, il est parti beaucoup trop vite et je n’ai pas cherché à l’accompagner. Par contre, j’ai su revenir sur Younes Darrazi et, après quatre kilomètres, je me suis retrouvé tout seul. J’avoue que cela n’a pas été évident à gérer… Je n’ai pas l’habitude de faire des distances aussi longues."

C’était sa première participation. "Une très chouette course avec pas mal d’ambiance, mais, à mon sens, il y avait six kilomètres en trop !" lançait-il en guise de boutade.

La famille Noel n’a pas fait le déplacement depuis Liège pour rien puisque Dominique est sixième des 10 Miles et ses deux fistons, Enzo et Adrien, ont pris les deux premières places des 5 Miles ! "Nous avons fait quelques kilomètres avec l’Éthiopien, mais il a un tempo beaucoup trop rapide pour nous et l’avons donc laissé filer", racontèrent les jumeaux. "De toute façon, cela ne servait à rien d’insister puisque nous ne faisions pas la même distance."

Tous deux ont apprécié leur courte visite de Charleroi. "J’étais déjà venu quelquefois ici au cinéma avec mon pote Ismael Debjani, mais je ne connaissais pas vraiment la ville. Au moins maintenant je l’aurai visitée !" concluait Enzo.


Le public a répondu présent

Luc Bouvier pouvait avoir le sourire après cette 33e édition très réussie. "Le public a pris une large part dans ce succès populaire. Ce fut l’édition du renouveau avec le départ sous le soleil face à la très belle place Verte, le parcours très sélectif proche de celui des origines de la course et les deux passages sur le boulevard Tirou."

De nombreuses associations étaient représentées comme Alternative 21 (œuvrant pour la création d’une société où les personnes porteuses de Trisomie 21 pourraient agir en tant que citoyens à part entière). Follement applaudis furent les courageux pompiers de Charleroi, qui ont poussé une joëllette dans leur habit complet, mais aussi la quinzaine de policiers, eux aussi, en uniforme ! "Nous leur donnons déjà rendez-vous pour l’édition 2018 ! Nous aurons à cœur d’être à l’écoute de tous les athlètes afin de leur offrir une 34e édition encore améliorée !"