Running Le champion de Belgique de Trail a dominé la concurrence au semi de Herve.

Le semi de Herve est aux 4 Cimes ce que l’E3 est pour le Tour des Flandres ou la Flèche pour la Doyenne, le rendez-vous immanquable, la répétition générale avant le rendez-vous entouré en rouge dans l’agenda.

Le semi, la course idéale pour des derniers réglages, pour se faire au terrain vallonné du bocage hervien, pour se frotter à un vent souvent glaçant et violent… Bref, des conditions parfaites pour affiner sa préparation. Et le Montzenois Olivier Remacle l’a bien compris.

Il est parti vite , a toléré Gaël Dethier dans ses foulées durant quelques hectomètres avant de mettre la seconde et de dérouler durant près de 20 bornes seul. À son entrée sur le stade, son entraîneur, Stéphane Dmyterko, micro à la main pour animer l’arrivée, ne pouvait s’empêcher de donner quelques conseils et de haranguer son poulain afin qu’il claque un chrono sous l’heure dix. "Redresse-toi", "encore 20 secondes, on y va…"

Et Remacle, le champion de Belgique de Trail, franchissait la ligne en… 1h10 ! "Je n’ai jamais relâché bien que je sois seul. C’est vraiment une bonne préparation pour les 4 cimes dans 10 jours. Mais pour la victoire, tout dépendra de la concurrence et des Kenyans", sourit le Montzenois qui avait terminé 3e derrière Vincent Castermans et Abraham Kipkenoi, le grand vainqueur.

Il fallait attendre plus de cinq minutes pour voir Gaël Dethier, son dauphin, franchir la ligne. "J’ai été blessé après un bon début de saison. Je voulais voir où j’en étais sur longue distance. Il faut que je travaille mon endurance."

Pour compléter le podium, Michaël Castermans, le frère de l’autre, parti plus prudemment. "J’étais 8e ou 9e. Au 4e km, j’avais déjà rattrapé un groupe et j’ai lâché mes concurrents au fur et à mesure. J’ai couru aux sensations car j’avais encore les Cimes, faites en entraînement, dans les jambes. Sinon j’aurais peut-être pu accrocher Gaël." Pour le Visétois, comme pour beaucoup d’autres, rendez-vous le 12 à Battice.

Victoire chez les dames de Nathalie Briquet qui a dompté la concurrence nommée Aurore Pauly et Anne-Sophie Demoulin.