Running Sven Lejeune, organisateur du Namuraid, s’est testé sur un trail à l’occasion du rendez-vous de l’homme de Spy.

Samedi se déroulait la deuxième édition du Trail de l’Homme de Spy. Une épreuve au parcours original mais qui n’a attiré que 200 traileurs répartis sur les deux distances dans une région peu exploitée.

Sébastien Mahia a de nouveau décroché le Graal sur la longue distance de 35 kilomètres alors que sur les 18 kilomètres, c’est Corentin Dupuis qui s’est imposé. Une distance intermédiaire qui a permis à certains de découvrir le trail, comme ce fut le cas de Sven Lejeune.

"Je ne suis pas un grand habitué des trails, à vrai dire, c’était mon premier. J’ai fait la course avec mon frère et on s’est super bien amusé", explique l’organisateur du Namuraid. "Je suis de la région wépionnaise et donc je connais très peu Jemeppe et ses environs. Le parcours n’était pas très compliqué, il était même plutôt roulant."

Sven Lejeune avait choisi de boucler la distance avec son frère Rémi. Pour eux, c’est là une belle occasion de renforcer les liens qui unissent cette fratrie. "On essaye de faire régulièrement des épreuves sportives ensemble. C’est vraiment génial de pouvoir partager cette passsion de la course à pied avec son frère. On s’aide et on progresse à deux", explique-t-il.

Une entre-aide qui va jusqu’au partage du matériel. "Nous avions un camelback pour deux et nous nous sommes relayés pour le porter durant l’épreuve."

Une compétition que Sven a ajoutée dans son calendrier dans le but de préparer son futur objectif, le marathon de Namur au printemps 2018. "Comme de nombreux Namurois, j’ai fait de cette course le principal but de ma saison 2018. Nous sommes toute une bande d’amis à s’y rendre et participer aux 18 kilomètres était déjà une première préparation."

Organisateur du Namuraid, Sven ne vient pourtant pas en repérage sur les autres courses. "Je viens ici pour prendre du plaisir, je ne suis pas là en espion, je profite de mon épreuve quant à la prochaine édition du raid, cela se profile bien. Nous avons de belles idées, à nous de les concrétiser."