Un Ethiopien remporte le très populaire jogging de Nuit de Dolhain

Jérôme Jacot Publié le - Mis à jour le

Running

Lencha Mamush a devancé vendredi soir près de 1.200 coureurs.

Après le Marocain Ayoub Sniba, pointure mondiale du 1.500 m, vainqueur en 2016, c’est un autre cador du demi-fond international qui est venu s’imposer en terres dolhaintoises. Lencha Mamush, cador du 800 m venue d'Ethiopie, a remporté une épreuve une fois de plus modifiée en raison des travaux au centre de la localité.

Un tracé rendu plus difficile dans sa première partie et qui a permis à quatre coureurs de s'extirper de la meute. Outre le futur vainqueur, on retrouvait l’Herstalien Dorian Fintolini, l’Aqualien Mathieu Deville, spécialiste du trail et le triathlète Axel Baumans, récent deuxième à Welkenraedt sur une distance similaire.

Après avoir tourné dans tous les sens du centre de Dolhain, les athlètes se sont retrouvés pour une dernière explication en côte. Peu avant celle-ci, Mamush a accéléré afin de s’imposer avec une dizaine de secondes d’avance sur Fintolini. « Il prépare le championnat du monde sur piste à Londres en mars 2018. C’est la première fois qu’il faisait plus de 800 m… en compétition et qui plus est sur tarmac», explique Larbi Chababe, son coach.

Lencha Mamush, qui avait remporté cet été le meeting international de Liège, est considéré comme le n°2 sur 800 m dans son pays. « J’avais de bonnes jambes. J’ai apprécié cette épreuve», a-t-il déclaré à l’arrivée.

Chez les dames, succès de Sandrine Host devant Maureen Kramer dans un superbe duel qui s’est joué dans les derniers hectomètres. Sonja Vernikov, deuxième à Welkenraedt, complète le podium.


Retrouvez les impressions de tous ces athlètes dans notre édition papier (édition Liège) de ce mercredi 15 novembre 

Jérôme Jacot