Brabant Wallon

Les 10 km de Lasne devrait encore faire le plein de participants ce dimanche

Olivier Dumelie, comment s'annonce la 8e édition des 10 km de Lasne ce dimanche?

Elle est dans la lignée des précédentes éditions. Il s'agit d'un événement assez convivial et familial. Pas question ici de se rattacher à un challenge, mais bien d'offrir l'occasion aux participants, qui souvent reviennent chaque année, de prendre part à un jogging à Lasne

Y-a-t-il des changements notables?

Le parcours reste identique. Les participants l'apprécient et il n'y a donc aucune raison de le modifier. De nos jours, les gens aiment se comparer d'une année à l'autre, mais aussi avoir leurs repères sur l'itinéraire. Nous proposerons à nouveau deux ravitaillements. Le premier sur la place de Plancenoit et le second, à la fin du long chemin dans les champs, avant de redescendre vers l'Abbaye d'Aywiers.

Les 10 km de Lasne auront-ils encore une vocation sociale?

En effet, Justine Henin sera présente pour se voir remettre à la fin de la journée un chèque avec une partie du montant des inscriptions reversée pour l'association Justine for Kids. Une action solidaire à laquelle nous tenons.

Chaque année, les participants ont un t-shirt. Cette année encore?

Oui, et je peux déjà vous indiquer qu'il sera rouge tapante! L'an dernier il était vert… Depuis la première édition, on veille à changer de couleur à chaque fois. On a déjà fait le tour de l'arc-en-ciel!

Au niveau sportif, la course sera-t-elle disputée?

Nous n'aurons hélas pas la présence comme l'an dernier d'Ismaël Debjani même si sa saison internationale est terminée. Il est attendu sur un autre événement à l'étranger. Mais nous pourrons compter sur la paire vainqueur de toutes les autres éditions. L'élève et le maître, c'est-à-dire Pierre Balty (qui avait tenu Debjani l'an dernier jusqu'au dernier kilomètre) et Nicolas d'Harveng. Ca risque d'aller très vite!

Les pré-inscriptions se terminent… Les chiffres sont-ils bons?

En effet, nous devrions tourner autour des 650 pré-inscrits. On peut espérer entre 200 et 250 coureurs qui viendront s'ajouter ce dimanche, jour de la course, pour obtenir un peloton entre 850 et 1.000 joggeurs. On ne peut d'ailleurs en accepter plus car le site d'accueil (centre sportif de Maransart) ne peut accueillir plus de monde…