Brabant Wallon Depuis neuf ans, le coprésident du JC Ronvau cumule fonctions et rôles sur le Challenge du Brabant wallon

Quentin Buis est au four et au moulin. Le coprésident du Jogging Club du Ronvau est aussi impliqué dans l’organisation du Challenge du Brabant wallon - sans pour autant être intégré dans le comité -, dont la dernière manche 2018 a eu lieu samedi à Sart-Risbart.

Sur le Challenge, vous le retrouvez comme bénévole s’assurant de prendre les inscriptions, avant de participer - à belle allure - à la course. Et les résultats suivent, même si en 2018 ils furent un peu moins bons que l’an dernier. Il n’empêche, ce samedi à Sart-Risbart, Quentin Buis l’a emporté sur la petite distance, pourtant inhabituelle pour lui…

"Ce succès fait plaisir, même s’il est un peu particulier puisque je n’ai pas passé la ligne en premier. En fait, le coureur qui me précédait était inscrit pour le 20 km. Lorsqu’il nous a dépassés, on n’a donc pas prêté attention mais, à la bifurcation, il a changé d’avis et a opté pour le 6 km. On était trop près de l’arrivée pour réagir et le reprendre. Il a reconnu sportivement la chose."

Quentin buis n’est pas du genre à faire des vagues et effectue sa besogne avec plaisir et passion. "Voilà neuf ans que j’assure le poste au niveau des inscriptions et j’aime cela. Il règne une belle convivialité dans ces épreuves, les organisations sont top et variées, les gens adorent ! Pour ma part, je veille à vite aller m’échauffer dix bonnes minutes avant le départ et puis je fais ma course. J’ai appris à faire de la sorte et je tire encore mon épingle du jeu, même si cette saison je n’ai plus progressé comme par le passé. Il faut dire qu’on attend un heureux événement aussi, alors je suis forcément moins disponible pour m’entraîner…"

Lorsqu’on jette un œil sur le Challenge BW 2018, le bilan de Quentin Buis est positif. "Il y a encore deux beaux vainqueurs. Guillaume Demeulemeester, qui est dans la même catégorie que moi (30-39), là où je devrais faire un Top 5 en principe. Puis Virginie Vandroogenbroeck chez les dames, c’est également une référence. Sans oublier, et c’est l’essentiel, que les épreuves rencontrent encore un grand succès populaire."