Brabant Wallon La néo-louvaniste a remporté dans sa catégorie l’Ironman Emilia-Romagna

Quelle première expérience en Ironman pour Marielle Lacroix ! La sociétaire du Turbo a réalisé une sacrée performance samedi dernier en Italie, pour l’Ironman Emilia-Romagna disputé à Cervia. Elle boucle les 3,8 km de natation, les 180 km de vélo et le marathon en un temps fabuleux de 10.10 heures alors qu’elle découvre la distance et qu’elle ne pratique le triathlon que depuis moins de trois ans !

"À la base, j’étais nageuse mais voilà, après avoir rencontré Thibaut Do, j’ai été séduite par le triathlon. J’ai suivi la logique en débutant par un promo puis la distance olympique avant de tenter fin de l’année dernière un XL. Je rêvais de faire un Ironman mais je n’arrivais pas à me décider… En juin, après une épreuve, à table, un ami a sorti sa Visa et m’a dit, voilà, t’es inscrite en Italie…"

Il ne restait plus qu’à peaufiner la préparation après avoir réussi les examens scolaires. "J’ai donc connu un été assez sportif pour arriver en condition pour cet Ironman. "

Des conditions spéciales attendent Marielle. "Il y avait beaucoup de méduses, et des fameuses, dans l’eau… Malgré la température à 26°, on a d’ailleurs pu garder la combi ! D’ailleurs, ma trajectoire a été réalisée en veillant à éviter les plus grosses méduses mais je m’en sors quand même avec un bon chrono de 54’!"

Le vélo s’est superbement bien passé avec 35 km/h de moyenne "puis la course à pied, où je dois encore améliorer ma technique, m’a permis de terminer dans un temps inattendu de 10.10 heures !"

Voilà donc un ticket pour Hawaii 2019 en poche ! "Là, j’ai atrocement mal aux jambes et je ne veux pas encore penser à la suite mais c’est certain que je vais me préparer comme il se doit pour ce rendez-vous. L’ambiance d’un Ironman est tout simplement fabuleuse et un tel déplacement ne se refuse pas…"