Brabant Wallon

Le Rebond Ottignies se prépare à rejoindre Castors Braine 

"On reste le Petit Poucet mais avec nos moyens, nos valeurs et nos espoirs."

L’annonce de la montée en Top Division Women 1 n’a engendré ni euphorie ni dépression à Ottignies, où on maintient le cap de la bonne humeur et le plaisir du travail bien fait. "On surfe sur une vague positive. Il y a plus de la fierté que des anicroches", observe Sébastien Dufour, le coach de la TDW1. "Même si certains sont en vacances, on ressent un certain engouement, on a en tout cas envie de bien préparer les choses."

L’équipe jouera toujours ses rencontres dans la salle Jean Sondag, l’extension du Centre sportif des Coquerées inaugurée en 2017. La salle, où les filles s’entraînent et ont leurs repères, donnera un petit avantage aux Ottintoises. Petit car les dames du Rebond feront face à un grand problème : celui de la taille.

"Je pense que nous serons l’équipe la plus petite de la série", confirme Dufour. "Mais on va modifier notre façon de jouer, on évoluera davantage en small ball et on mettra du rythme avec un groupe fort homogène", promet le mentor, peu effrayé que seulement quatre filles (Dochez, Verdonck, Huwe et Touré) de l’ensemble brabançon dépassent ou approchent les 180 centimètres.

"La grosse inconnue, c’est que la plupart des filles vont découvrir la D1 au niveau de l’intensité. On va passer d’équipe dominante à moins dominante."

Sauf pioche de dernière minute, le mercato du Rebond est terminé. "J’ai encore 2-3 pistes notamment au niveau des intérieures mais si on en signe une, ce sera du bonus", indique Dufour, qui sera assisté par Olivier Mulaba (coach R2) et Emilie Vermylen (en R1 au rebond l’an passé et qui a un vécu de joueuse D1).

Dernier détail, le Rebond jouera ses rencontres à domicile le samedi soir plutôt que le dimanche après-midi. "C’était d’abord un souhait des filles. Ensuite, c’était un vœu du Comité notamment pour créer des événements et inviter des partenaires commerciaux", conclut Sébastien Dufour.

Alors que la R2 reprendra le chemin de la salle début août, Le Rebond version D1 débutera ses entraînements le 20 août.


Le Rebond n’a pas brûlé d’étapes

"Pour nos filles qui ont été formées au club, cette promotion est un couronnement, un aboutissement et une récompense."

Le passage vers la Top Division Women 1 provoque des ondées positives auprès du secrétaire, Michel Paques. L’ensemble sera toujours coaché par Sébastien Dufour : "Un coach et un homme de valeurs qui affiche une fidélité de 15 années au Rebond." Même quand il ne coachait pas directement le Rebond, Sébastien Dufour était repris dans l’organigramme ottintois au niveau de la coordination sportive. Son histoire récente est belle puisque les cinq dernières années, le Brabançon a accompagné l’équipe seniores : deux années en R2 et trois en R1, avec le gain de la Coupe AWBB et une finale de Coupe de Belgique en 2016-17 ainsi que le titre et la montée vers la TDW1 cette saison.

Le club a accepté en plus de faire monter sa P1 vers la R2. R2 qui comptera dans ses rangs des U19 régionales. Une façon de prouver que les jeunes restent l’ADN ottintois !