Brabant Wallon Le noyau de Walhain version 2018-2019 ne sera pas celui espéré initialement par Max Manconi, le nouveau coach. Le Bruxellois reste cependant confiant

La nouvelle direction avait annoncé dès le début qu’elle débarquerait à Walhain avec son propre entraîneur, mettant ainsi fin à la collaboration avec Sergio Palavicino. Quelques jours plus tard, la venue du nouveau coach était officialisée.

Alors, Max Manconi, quelle est la relation entre vous et les dirigeants ?

"Je ne les connaissais absolument pas auparavant. Je me suis présenté comme les autres candidats et le courant est bien passé. Je suis très heureux qu’ils m’aient finalement choisi et de passer pour leur homme de confiance. (il rit) C’est un projet ambitieux et très intéressant."

Les objectifs de montée ont clairement été affichés par la direction…

"Mais la montée, ce ne sera pas pour la première année. Le budget sera légèrement supérieur, donc nous allons essayer de faire mieux que cette saison et si on peut accrocher un tour final, ce serait fantastique. Mais ce sera difficile de rivaliser avec des écuries comme la Raal, l’Olympic, La Louvière-Centre, Durbuy, les Francs Borains ou même Visé. On va essayer de les titiller, mais ils ont des moyens encore nettement plus importants. Bien sûr, c’est du football et une surprise comme Leicester est toujours possible. Mais ce sont souvent les plus gros budgets qui occupent les premières places."

Pourquoi viser la montée lors de la deuxième saison et pas la première ?

"Parce que la reprise s’est faite relativement tard. Tout a été conclu au mois d’avril, alors que pour bien préparer l’exercice 2018-2019, les négociations auraient dû aboutir à la fin du mois de février ou début mars. Les joueurs qui nous intéressaient avaient déjà donné leur parole dans d’autres clubs, d’une part. Et les aménagements du stade, comme l’éclairage, ne seront pas réalisés tout de suite. Du coup, le club ne remplira pas les conditions imposées par l’Union belge pour obtenir la licence et évoluer en D1 amateurs."

Donc l’objectif sera de voir Walhain en D1 amateurs en 2020-2021.

"La base sera déjà là. Les joueurs se connaîtront mieux, on aura résorbé notre handicap par rapport à des clubs comme l’Olympic ou Durbuy, qui ne modifient pas énormément leur effectif. Et puis les travaux seront normalement réalisés dans le stade."

Il y a eu beaucoup de départs dans le noyau. Qu’en est-il du staff ?

"Il ne sera pas renouvelé. Seul le kiné reste par rapport à la saison prochaine. Nous sommes presque arrivés à un accord avec un entraîneur adjoint et un entraîneur des gardiens. Il ne reste plus que quelques détails à régler. Je peux juste vous dire que j’ai déjà travaillé avec eux par le passé."