Brabant Wallon Le gardien de Villers-la-Ville s’est à nouveau montré héroïque lors de la séance de tirs au but face à Turnhout

Il y a un an, pratiquement jour pour jour, Maxence Bourlard offrait déjà une qualification en Coupe de Belgique en remportant une séance de tirs au but.

Ce dimanche, face à une formation de Turnhout évoluant en D2 amateurs, le gardien a ponctué la jolie prestation de son équipe en sortant à nouveau le grand jeu lors d’une séance de tirs au but. "C’est un exercice qui m’avait déjà plutôt bien réussi l’année dernière. Ce dimanche, je me sentais vraiment bien. J’ai directement dit à l’entraîneur des gardiens que j’allais y aller au feeling", explique-t-il.

Cette qualification, le gardien villersois voulait vraiment la décrocher. "Mes équipiers s’étaient arrachés durant 90 minutes pour nous offrir cette séance de tirs au but, je me devais d’être à la hauteur de leurs attentes en donnant le meilleur de moi-même. Dès que l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre, je suis entré dans ma bulle et je n’ai pas perdu ma concentration."

Pourtant, malgré sa réussite dans cet exercice si périlleux, Maxence Bourlard reconnaît ne pas avoir de secret. "Je n’ai aucun secret, j’y vais au feeling. Je ne m’entraîne d’ailleurs jamais à cet exercice. Les seuls moments où je le fais, c’est lorsque le groupe veut s’amuser à tirer des penalties à la fin d’une séance d’entraînement."

Cette qualification, elle vient aussi récompenser la belle prestation d’un groupe qui s’est battu sur chaque ballon, pour finalement effacer les deux classes d’écart avec son adversaire. "Quand on les a vus débarquer, on a compris que ce serait difficile. Ils évoluent dans un championnat relevé mais on savait au fond de nous que l’exploit était possible. Nous n’avons pas fermé derrière, nous avons tenu le choc physiquement et puis il y a eu cette délivrance. Un grand moment de bonheur."

Villers espère désormais prolonger la belle aventure face à Houtevenne (D3), son prochain adversaire. "On jouera le coup à fond, dans l’espoir de passer à nouveau un tour et de prolonger ce joli parcours."