Brabant Wallon

570 athlètes participeront au 32e meeting international de Nivelles ce samedi

Pour la 32e fois, le CABW organise son meeting international. Un rendez-vous apprécié par les athlètes étrangers mais aussi par les talents belges qui ont l’occasion de se mesurer à du haut niveau.

570 athlètes présents

Par le passé, le meeting nivellois a accueilli des athlètes de renom comme la championne olympique Sally Pearson, la championne du monde du disque Olga Burova, le médaillé olympique Nijel Amos, le recordman du monde du 400 m le Sud-Africain Wayde Van Niekerk mais aussi une certaine Nafissatou Thiam. "Le meeting s’annonce très important avec un grand nombre d’athlètes étrangers et quelques très bons Belges. Nous avons dépassé le cap des 570 athlètes inscrits, on peut donc s’attendre à un beau succès", se félicite Noël Lévêque.

37 nations représentées

Ce rendez-vous est une des dernières lignes droites pour les athlètes avant les Championnats d’Europe de Berlin en août mais aussi les Championnats du monde juniors en juillet. Ce sera aussi pour de nombreux athlètes belges l’occasion de se tester avant les Championnats de Belgique des 7 et 8 juillet. Du coup, ce ne sont pas moins de 37 nations différentes provenant de tous les continents qui seront présents à la Dodaine samedi.

13 ans : Alexandra Mortant s’aligne sur 100m

La jeune prodige du CABW, Alexandra Mortant, s’alignera sur 100m pour tenter de rivaliser avec les promesses du sprint belge et étranger, elle qui possède un record à 12’’11.

N°1: un meeting comme vitrine du club

Ce meeting international est très important pour l’image du CABW. "Même si notre meeting ne devient pas aussi réputé que le Mémorial Van Damme, la Nuit de l’athlétisme ou le meeting international de Liège, nous voulons le garder car c’est la vitrine du club, il assure notre réputation en Belgique et même au-delà de nos frontières."


Concurrence avec les Diables Rouges

Cette année, si la météo devrait se montrer clémente samedi, un autre événement risque peut-être de perturber le meeting puisque les Diables Rouges affrontent la Tunisie à 14h alors que le programme national et international du meeting débutera à 15h. “Le meeting ayant lieu durant le match de football des Belges, c’est plutôt ennuyeux concernant l’affluence dans les tribunes. Sans oublier que d’autres activités seront organisées en même temps sur le site. Ça va être un meeting très compliqué à organiser vu les circonstances, mais cela n’a toutefois pas eu d’influence concernant les inscriptions des athlètes”, rassure Noël Lévêque.