Brabant Wallon Gaspar Lalli est le responsable du projet ambitieux de rugby à 7 de La Hulpe

Si le rugby à 15 est la version de l’ovalie la plus répandue et la plus populaire, la Belgique a décroché ses meilleurs résultats internationaux avec la version à 7. Et surtout avec les filles.

De cette constatation a alors germé l’idée de développer le rugby à 7 à La Hulpe. Les Brabançons wallons ont lancé le programme Elite 7s Ladies. 

"Le rugby à 7 suit une vraie dynamique en Belgique mais en même temps, il fallait augmenter le niveau des filles en Belgique", explique Gaspar Lalli, le responsable du programme. "J’insiste aussi, nous ne sommes pas là pour prendre la place de l’équipe nationale."

Si aucun championnat à 7 n’est développé tant chez les filles que les garçons en Belgique, les deux équipes nationales proposent des stages internationaux et des voyages régulièrement pour jouer.

Mais dans le Brabant wallon, on veut venir en complément. "Le programme est de s’entraîner le lundi soir durant deux heures et le samedi durant quatre heures lorsque les filles ne sont pas en équipe nationale. Faire plus est difficile parce que les filles ne sont pas professionnelles. Il faut pouvoir garder un équilibre avec la vie sociale et professionnelle des joueuses."

Le projet la hulpois n’est en tout cas pas passé inaperçu dans le milieu de l’ovalie et les arrivées pour profiter du programme sont nombreuses. "Pour l’instant, nous comptons 14 filles au club pour le rugby à 7 mais elles sont là aussi pour jouer avec le 15. Il doit y avoir une transversalité, une dynamique entre les deux groupes. Parmi ce contingent à 7, huit sont des internationales. Elles sentent qu’elles peuvent concrétiser leur désir de progresser."

Soutenu par Nicolas Le Roux, une personnalité du rugby à 7, Gaspar Lalli n’est pas seul pour diriger ce programme. À ses côtés Ryan Godsmark et Robin Vassart pour composer une équipe qui cherche toujours à se développer. "Nous cherchons des tournois à l’étranger autres que ceux de l’équipe nationale."