Brabant Wallon

Ce week-end, une importante délégation de triathlètes du Brabant wallon sera sur la brèche au triathlon de Gérardmer (Vosges/France) qui s’apparente de plus en plus au triathlon des Belges…

Une épreuve qui a très certainement les qualités du label Ironman sans l’être, mais aussi et surtout, une ferveur hors du commun avec une marée de supporters qui affichent nettement les couleurs noir-jaune-rouge qui dominent sur place !

On retrouvera donc au départ des triathlètes de renom, comme Alexandra Tondeur qui prendra part samedi à la formule XL. "J’entre dans la phase finale de ma préparation pour l’ Euro de Madrid et m’aligne avec l’intention d’y faire un entraînement spécifique." Comme l ’indique son attaché, Daniel Téchy, Alexandra n’apprécie pas trop le départ natation, où les 2.000 participants s’élancent en un coup. Elle a dès lors comme but de travailler à un seuil bien précis à vélo, soit le même tempo qu’elle voudra tenir à Madrid. "Le parcours s’y prête bien (deux bosses mais pas trop dures en pourcentage)".

À pied, Alexandra suivra le même rythme que sur marathon. Elle n’a rien à gagner à se sortir les tripes, donc elle n’attachera aucune attention aux circonstances de course. "J’apprécie particulièrement l’épreuve, avec un public de fou, dont énormément de Belges. Presque plus de Belges que de Français…"

Également au départ, Vanessa Detiste va découvrir l’épreuve. "J’ai débuté le triathlon l’an dernier. Il s’agira de mon 7e, le second en XL après le Luxembourg en juin où j’ai vraiment souffert. Cette fois, je compte bien prendre ma revanche."

La Brainoise s’est donc lancée dans ce sport, poussée par… son fils, Sébastien, 10 ans. "Je viens de l’athlétisme. Je ne savais pas nager, c’était donc un gros frein pour accomplir une discipline aussi mythique que le triathlon. Mon fils m’a dit: ‘ Je veux faire du triathlon.’ Alors, j’ai appris à nager pour en faire tout comme lui."

À Gérardmer, Vanessa sait qu’il faudra souffrir, mais sait aussi que l’épreuve est exceptionnelle. "Avec 10 degrés au départ, la sortie de l’eau pour entamer le vélo sera fraîche. Mais le public sur le parcours, tout le monde me dit qu’il est génial. Vu ma motivation, je compte bien assurer le coup !"