Brabant Wallon Le noyau de Max Manconi, composé de 25 joueurs, est déjà complet

La version 2018-2019 du Wallonia Walhain est une énigme. Avec dix-neuf nouveaux joueurs, un jeune promu en équipe première et seulement cinq éléments qui faisaient déjà partie de l’aventure la saison passée, difficile de savoir ce que vaut le club des Boscailles.

Pour mettre toutes les chances de son côté, Max Manconi, le nouvel entraîneur, a choisi d’élaborer une reprise pour le moins rythmée : entraînement tous les jours depuis ce mercredi soir, jusqu’au samedi 28 juillet. Deux séances par jour le samedi et le dimanche. Puis un stage de cinq jours, à Mierlo (Pays-Bas), avec également un entraînement en matinée et un autre l’après-midi.

"Nous reprenons les entraînements deux jours plus tard, justement parce que le programme sera très chargé. Qualitativement, le noyau est bon et si tout le monde est à 100 %, nous pouvons espérer une bonne saison. Sauf que plusieurs éléments ont été inactifs durant un an ou deux."

Ce mercredi, 23 des 25 éléments étaient présents à la reprise. Seuls Thomas Minsart et Jonathan Yombo étaient absents. "Il ne faut pas s’attendre à de nouvelles arrivées, sauf si certains ne répondent pas aux attentes. Nous aurons alors une séance de rattrapage en janvier. Mais pour l’instant, le noyau est au complet et il est de qualité. Je suis satisfait des joueurs mis à ma disposition", poursuit Max Manconi.

La séance a été donnée à Court-Saint-Etienne, sur le terrain du Stéphanois. "Avec la sécheresse actuelle, notre terrain n’était pas prêt. Nous serons donc ici toute cette semaine et puis trouverons une autre solution. Les amicaux face à Châtelet et le RJ Wavre seront inversés", annonce-t-il.

Le Bruxellois veut que son équipe soit directement opérationnelle. "Notre premier match officiel sera face à Stockel ou Rhodienne-De Hoek et il sera important pour le club. Il nous permettrait en effet d’affronter Liège au tour suivant de la Coupe, ce serait une belle affiche", sourit le mentor walhinois.