Bruxelles

De la P1 du Brussels à la TDM1: les jumeaux Samardzic se donnent la peine et les moyens de leurs ambitions

Quatre étages en une fois ! En quittant le Brussels (P1) pour signer au Spirou Charleroi (Top Division Men 1), Milan et Vukan Samardzic (tout juste 18 ans) quittent leur cocon bruxellois pour l’antichambre de l’élite. "On a été emballé par le discours du coach Wilmot. On l’a senti sincère", explique Vukan. "Wilmot est un pro de la formation. Quelqu’un de très fort au niveau du travail individuel. Lionel Bosco, meneur pro du Brussels, l’a confirmé", embraye Milan.

Les Twins Samardzic ne partiront pas tout à fait dans l’inconnu puisqu’ils retrouveront à Charleroi Jaume Avino (ex-Waterloo et UBW), qui est l’assistant de Wilmot et qui les avait coachés en sélection provinciale. L’école ne sera pas mise sur le côté puisqu’ils ont choisi de passer le jury central en deux ans.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les jumeaux seront suivis cet été par un préparateur physique. "On a envie d’être prêts. C’est un autre niveau qui nous attend. La différence est importante entre la P1 et la TDM1. On veut progresser…" indique Vukan, "… et voir où ça nous mène", continue Milan. "On a envie de mettre tous les moyens pour favoriser notre progression."

Passés par l’aile après avoir été formés comme meneurs, les Samardzic vont revenir aux bases. "Mieux vaut s’orienter vers le poste 1 pour le futur", observe Vukan, 1,88m.

Le Brussels aurait apprécié garder les jumeaux. Il avait envisagé de les faire évoluer en 2018-19 en double affiliation mais le Spirou a grillé la politesse. Le coach Monier les a vus à l’œuvre toute la saison. "Ils ont aussi appris à gérer la pression car ils étaient attendus en P1. Ils se coltinaient des grosses défenses mais ils ont appris à gérer et parvenaient à sortir des matches à 20, 25 points. De la même façon, ils n’ont pas peur de prendre leurs responsabilités. Quand on faisait avec les pros des cinq contre cinq et qu’on jouait le dernier panier, ils n’avaient jamais froid aux yeux…", conclut Monier.


Bon sang ne peut mentir…

De papa (footballeur) serbe et de maman grecque, Milan et Vukan baignent dans le basket depuis qu’ils sont en état de marcher ou presque. Radovan, le paternel, les suit partout, les encourage toujours et Nicolas le frère aîné (26 ans et ex basketteur) leur prodigue des conseils techniques. Formés au BCU Ganshoren pendant 8 saisons, les Twins sont également passés par Mons-Hainaut (2015-16) et ont évolué avec la P1 de l’Excelsior depuis deux saisons. Si les destinées sportives des Milos Teodosic (aujourd’hui aux Los Angeles Clippers) et Bogdan Bogdanovic (Sacramento Kings) les fascinent, ils désignent tous deux l’Étoile Rouge de Belgrade dans les clubs appréciés. Une entité entre autre réputée pour sortir de nombreuses pépites basketballistiques…