Bruxelles L’accession de Boitsfort en P1 a un impact positif sur l’ensemble du club

Une équipe première qui accède à la P1, une école des jeunes composée de plus de 400 jeunes et un passage en Iris élites, le RRC Boitsfort se porte plutôt bien.

Des résultats que l’on doit à ce nouvel élan insufflé à l’école des jeunes depuis quelques mois. "Nous avons restructuré le fonctionnement de notre école, dans le but d’amener un maximum de nos jeunes en équipe première dans les années à venir", confie Jean Rurangwa, qui a décidé de quitter son poste de T2 de l’équipe première pour se consacrer à temps plein au développement de l’école des jeunes en en devenant le responsable technique.

Sur le terrain , la relève du RRC Boitsfort a brillé, notamment dans le championnat Iris. "Nous avons terminé à la première place en Iris B, ce qui nous ouvre les portes du championnat Iris élites."

De quoi permettre aux plus de 400 jeunes du club de poursuivre leur progression et le travail effectué au quotidien avec leurs formateurs. "C’est une grosse machine qu’il faut gérer au quotidien, avec parfois deux à trois équipes par catégorie. Des jeunes qui ont toujours été une priorité pour le club et que l’on veut continuer à faire grandir dans les années à venir."

Dans ce cadre, des séances d’entraînements plus spécifiques seront proposées une à deux fois par mois la saison prochaine, alors que Sébastien Conte, l’entraîneur de l’équipe première, gardera un œil sur le comportement des jeunes. La montée de l’équipe première en P1 a d’ailleurs un effet positif sur l’ensemble du club. "Cette montée, elle dynamise tout le monde. C’est une sorte de carotte pour nos jeunes qui peuvent désormais espérer évoluer en P1. Cela nous permettra aussi de conserver ceux qui étaient tentés de rejoindre un projet plus alléchant."


Conte : “Se sauver au plus vite en P1”

La saison prochaine, Boitsfort évoluera en première provinciale. Un nouveau cap que le club est prêt à franchir. “Nous accédons à la P1 mais la structure et la philosophie du club restent les mêmes”, prévient Sébastien Conte. “L’esprit de camaraderie sera toujours présent et nous continuerons à miser sur nos jeunes.”

Sur un plan purement sportif, l’équipe devra franchir un palier. “Il faudra redoubler d’efforts, poursuivre notre progression et élever notre niveau de jeu pour se faire une place dans un championnat qui s’annonce compliqué. La plupart des équipes se sont bien renforcées, il faudra donc être prêt dès le début du championnat si on veut se sauver au plus vite.”

Il faudra aussi composer avec les départs de Devos, Guiot et O’Brien. “Trois piliers du club auxquels on a dû trouver des remplaçants.”