Bruxelles Le joueur quitte déjà Ganshoren, avant même le début de la préparation

Il y a quelques mois, Fabio Tonini décidait de quitter le Deportivo Marino, le deuxième club de Tenerife, pour revenir en Belgique et lancer sa propre académie, mettant sa carrière entre parenthèses. L’ancien pensionnaire de la Nike Academy semblait même avoir trouvé une certaine stabilité puisqu’il s’était engagé avec le club de Ganshoren en juin dernier. Seulement voilà, il n’évoluera pas à Ganshoren cette saison, une proposition du même Deportivo Marino ayant fait chavirer son cœur.

Fabio, pourquoi avez-vous décidé de quitter Ganshoren ?

"J’ai reçu une proposition du Deportivo Marino il y a une semaine. Quand ils m’ont contacté, je leur ai dit que j’avais des responsabilités ici à Bruxelles et que c’était pratiquement impossible pour moi de me relancer dans le monde du football professionnel. Mais dans le foot d’aujourd’hui, il y a des propositions qui ne se refusent pas."

D’autant qu’il s’agit de votre ancien club…

"Je connais le championnat, le club, l’équipe, l’île, il y a tout pour y vivre une belle saison."

Vous retrouverez un football professionnel sur lequel vous sembliez avoir fait une croix.

"Je suis baigné dans ce milieu depuis que je suis petit. Le football prend une grande place dans ma vie et je dois bien dire qu’à 25 ans, après avoir placé ma carrière au second plan, je ne m’attendais pas à ce qu’une proposition aussi intéressante arrive sur la table. Je me suis retrouvé partagé entre le cœur et mes responsabilités, mais grâce au soutien du Deportivo Marino, je sais que les deux sont complémentaires."

Comment a réagi Ganshoren à l’annonce de votre départ ?

"Je leur ai fait part de mon envie, ils ont été réceptifs, même s’ils sont déçus puisqu’ils comptaient sur moi. Il y a encore quelques détails à régler mais j’espère que ce sera bouclé durant la semaine et qu’on pourra se quitter en bons termes."


"Je n'abandonne pas mon académie"

S’il était revenu en Belgique il y a un an, c’était pour lancer son académie. Très impliqué dans son développement, Fabio Tonini continuera à la gérer depuis Tenerife, tout en déléguant sa direction à des personnes de confiance. "Je ne laisse pas mon académie de côté. Je n’ai pas fait tout ça pour l’abandonner. C’est pour ça que je laisse la direction à des personnes comme Arnor Angeli, Rudy Malanda, des garçons avec la tête bien sur les épaules, qui connaissent le football et qui vont pouvoir gérer l’académie au quotidien, même si je continuerai à la gérer à distance."

Le joueur fera des allers-retours entre Tenerife et Bruxelles. "En accord avec le club, je serai présent lors des stages. Mieux, nous organiserons des stages ici à Tenerife avec des enfants venus de notre académie. J’ai d’ailleurs tout le soutien du Deportivo Marino, sensible au travail avec les jeunes, qui compte m’aider à monter une académie à Tenerife."