Bruxelles La joueuse de l’Argayon s’est inclinée, non sans se battre, en finale du tableau dames 1 du championnat AFT au Léopold

6-2, 6-1. À la lecture de ce score, on pourrait penser qu’Anouk Delefortrie a été balayée par Lara Salden en finale dames 1 du championnat AFT - Coupe de Borman AFT organisé tout au long de la semaine dans les installations du Léopold.

Et pourtant, la joueuse de l’Argayon a offert une belle résistance à l’une des étoiles montantes du tennis belge. Deux heures de match et des jeux disputés durant de longues minutes. "Dès le début, on n’a eu que des jeux avec avantage, ce qui explique pourquoi cette finale a duré aussi longtemps" , débute Anouk Delefortrie.

On a surtout vu une bonne défense de la part de la Brabançonne. "Je savais qu’elle était en forme. C’est une fille entraînée alors que je manque clairement de rythme depuis que je travaille. Mais cela ne m’a pas empêché de livrer une bonne finale. Je suis assez satisfaite de mon niveau de jeu."

Mais Lara Salden était trop forte. "Elle prend la balle tôt, ce qui lui permet de maintenir une pression constante, et comme je n’ai pas un jeu d’attaquante, j’ai souffert par moments."

Malgré la défaite, Anouk Delefortrie a vécu une belle semaine lors de ce championnat AFT au Léopold, elle qui arrive tout doucement au terme de sa saison d’été. "Je suis contente de mon tournoi et de mes précédentes sorties. Il me reste encore trois petites semaines de tournoi avant les vacances."

Depuis trois ans, la joueuse de l’Argayon est régulièrement présente sur les courts belges puisqu’à 28 ans, sa carrière a pris un autre tournant. "Je suis désormais enseignante, je donne des cours d’éducation physique, de natation ou de tennis. C’est une autre façon d’aborder les choses, je vois le tennis différemment, et surtout, ce job me permet de transmettre une partie de mon expérience."

Tout en allant taper la balle, pour le plaisir désormais. "Ma priorité désormais, c’est de m’amuser. C’est pour ça qu’on me voit surtout sur le circuit belge. Ça me fait du bien de rejouer en Belgique, d’affronter des filles sympas, comme je l’ai vécu ce dimanche en finale au Léopold."