Bruxelles

Le pilote bruxellois est prêt pour le rendez-vous du Spa Euro Race

Après Nogaro et Pau en France, le championnat de la FFSA Academy fait sa première sortie à l'étranger, ce week-end en Belgique, dans le cadre de Spa Euro Race. Un meeting très attendu par le pilote de Woluwe Ugo de Wilde, qui évoluera pour la seule fois de l'année devant son public et ses fans.

« Rouler à Francorchamps est toujours un réel plaisir, » confirme l'étudiant de 15 ans. « Cette piste est géniale et, même en F4, passer le Raidillon à fond procure de réelles sensations. »

Ugo garde un bon souvenir de sa première participation ici l'an dernier : « Je m'étais qualifié pour la première fois dans le Top 10 et j'avais inscrit mon premier point, » se rappelle-t-il. « J'y suis revenu il y a deux mois pour deux journées de tests très pluvieuses avec la F4 de Winfield. Cela tombe bien puisque la météo s'annonce très variable pour la fin de semaine. Lors de l'unique séance sur le sec, j'avais rapidement trouvé le bon rythme aux commandes d'une Mygale générant moins d'appui aérodynamique. Il n'y aucune raison pour que cela ne marche pas. Je suis bien préparé, impatient et confiant. »

© dr

Sans excès toutefois car la concurrence est fort relevée : « Mes principaux rivaux pour le championnat ont tous effectué pas mal d'entraînement ici durant l'hiver. Je ne bénéficierai donc pas de réel avantage de connaissance du terrain. La qualification sera toutefois nettement moins aléatoire ici que dans les rues paloises où j'ai été gêné à la fin de mon meilleur tour. L'objectif est très clair : partir devant et monter au moins deux fois sur le podium. J'ai gagné à Nogaro et c'est sûr que je rêve de pouvoir faire retentir la Brabançonne chez moi. Il y a pas mal de gens qui viennent me voir : famille, voisins, amis de l'école, professeurs, trackers de mon opération de Crowfunding ou partenaires. Je vais essayer de leur faire passer une belle journée dans le chalet de mon écurie EBRT qui me soutient à fond dans mon aventure. »

Mais au-delà de cela, Ugo de Wilde veut surtout profiter de cette course à la maison pour reprendre la tête du championnat de France F4 FIA perdue pour 2,5 points au profit du Brésilien Caïo Collet, le protégé de Nicolas Todt.

« Il est clair que je vise le titre et que je ne dois pas faire n'importe quoi. La lutte s'annonce serrée et chaque point compte. Je dois y penser, surtout lors de la course 2 avec le Top 10 inversé. »