Centre Nabil Seggour a pesé sur la rencontre lors du duel entre Manage et l’Entente binchoise


Dimanche après-midi, la victoire de l’Entité manageoise ne souffre aucune contestation. Si la puissance collective a montré de très belles choses, Nabil Seggour est sorti de sa boîte à Leval pour ce match… pourtant à domicile.

Auteur du premier but tout en subtilité avec un lob après un pressing de Jérémy Dauby, Naboul ne s’est pas arrêté à ce fait d’armes.

Très présent à la récupération, on ne compte pas ses ballons arrachés, intenable dans l’animation offensive, Nabil Seggour fut l’homme du match. En confiance, il a même fait rire l’assemblée lors d’un "T’inquiète" à son gardien pour lui envoyer le ballon malgré des gars costauds dans ses parages.

Et pourtant, il y a une semaine, il n’était encore que remplaçant.

"Pas dedans durant la préparation"

"Le coach m’a dit que, bien qu’il soit conscient de mes qualités, il ne me reconnaissait pas durant la préparation", se souvient-il. "C’est vrai que je n’étais pas vraiment dedans durant la préparation. Alors comme naturellement, il faisait d’abord confiance à ceux qui lui avaient donné satisfaction, je n’étais que sur le banc au Symphorinois."

Avec le numéro 10 dans le dos contre Binche, il a aussi bénéficié de pas mal de libertés. Dimanche, le petit lutin manageois n’a alors pas manqué l’occasion de rappeler à tout le monde ses qualités intrinsèques qu’il met à dispositions d’une équipe dans laquelle, il s’épanouit depuis tant d’années.

"Oui je n’oublie pas non plus que j’ai une équipe autour de moi. Si j’ai pu m’exprimer autant, c’est parce qu’ils étaient là", rétorque-t-il. "Et puis, dimanche, c’était gai de jouer sur ce terrain. C’est plus amusant qu’en hiver lorsqu’il aura davantage souffert."

Auteur d’une très grosse prestation pour sa première titularisation, il prévient toutefois. "Je ne suis pas encore au top. Le vrai Nabil va seulement arriver."