Centre La marche était trop haute pour des Brainois trop rapidement dépassés

Menés 3-0 au bout d’un quart d’heure seulement, les joueurs du Stade Brainois n’ont pas eu l’occasion de croire en l’exploit. Face à des Tubiziens évoluant en D1B et bien décidés à s’imposer rapidement, les joueurs de David Bourlard ont été (trop) rapidement acculés devant leur but. "À partir du moment où vous encaissez trois buts en l’espace de quinze minutes, ça devient compliqué. Tout allait plus vite, certains détails qui sont passés contre une D3 ou une D2 ne sont pas passés face à une équipe comme celle de Tubize. On a parfois été trop large en ce qui concerne le marquage et contre une D1B, ça se paie cash", analyse le coach brainois.

Cette défaite, même si elle est sévère, ne remet pas en cause le parcours du Stade Brainois dans cette Coupe de Belgique. "Ce samedi, on a vu la différence entre la D1B et la D3 amateurs. Mais je suis fier de mes gars, très heureux que l’on ait pu écrire une belle page dans l’histoire du club. Tout ça fera de beaux souvenirs à mes joueurs."

Le seul regret de l’entraîneur brainois, c’est la sévérité du score. "C’est dommage d’en avoir pris sept. Mais ce qui m’importe le plus, c’est d’avoir évité les blessures ou les suspensions. Malgré la sévérité du score, mes joueurs ne se sont pas laissé envahir par la frustration."

Il y a toutefois des enseignements à tirer d’une telle rencontre. "On s’est rendu compte de certaines lacunes que l’on va travailler. Et peut-être que la saison prochaine, si on joue à nouveau contre Tubize, nous n’en prendrons pas sept."

Le chapitre Coupe de Belgique refermé, le Stade Brainois va pouvoir se concentrer sur le championnat, avec un premier match prévu dimanche face au Léopold. "On va aborder ce championnat match après match, marche après marche. Tout ce que j’espère, c’est qu’on pourra voir cette même application en championnat."