Centre Plus de 1.500 personnes ont fait la fête à la jeunesse à Braine-le-Comte

La Young Cup, la Coupe provinciale pour les catégories de jeunes, a de nouveau été une réussite. Cette année, les finales étaient organisées à Braine-le-Comte, au stade du Poseur, et le moins que l’on puisse écrire, c’est que le public avait répondu présent. "En effet, on a comptabilisé une journée record avec 1.000 entrées le samedi. Un club était d’ailleurs venu avec trois cars ! se félicite David Delfèrière, qui était à la maison. En ajoutant le dimanche, nous sommes à 1.500 personnes."

Si le public était présent en nombre, c’est que les supporters avaient pris conscience de l’importance des finales. Malheureusement, dans un tel schéma, il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur par finale.

À domicile, le Stade Brainois, finaliste U16, n’a malheureusement pas réussi à briller. "On avait préparé cette finale depuis trois semaines. On était prêt à terminer la saison en beauté, soufflait Noah, un peu déçu après la rencontre. Pour nous, ce genre de match, c’est un peu la finale de la Ligue des Champions mais en simplifiée. Mais le PAC Buzet était bon aussi. Ce n’est pas grave, on remettra ça l’année prochaine."

Les P’tits Blancs ont en effet de l’ambition. "Je suis fier d’eux sur la deuxième mi-temps, ils ont mis en place ce que je leur demandais, se félicite Nicolas, l’entraîneur des U16 depuis cette saison. C’est assez spécial pour eux, ils ne sont pas habitués. Ils étaient un peu perdus avec papa et maman qui criaient. Mais c’est chouette de jouer de tels matches, ça reste de beaux souvenirs."

Pour les jeunes, la pression était amplifiée avec la présence des parents et de l’entourage venu en nombre, plus que d’ordinnaire, le long du terrain et très en voix. "Chaque match, on est présent en masse et pour l’occasion, on a réussi à faire venir plus de monde dans la famille", sourit une maman venue encourager les Dindons de Ronquières, vainqueurs en U17 contre Enghien.