Charleroi

Aiyoub, Habib et Rida seront adversaires, l’espace d’une rencontre de Coupe de Belgique entre le Celtic Châtelineau et le Proost Lierse ce vendredi soir (21 h 15)

Dans le sport, c’est toujours un plaisir de pouvoir évoluer avec un membre de sa famille, sur le terrain. Avec le temps, il arrive également d’affronter quelqu’un de son sang. Le match de Coupe de Belgique de ce soir se trouve dans cette seconde catégorie. Le Lierse d’Aiyoub Anik croisera la route du Celtic Châtelineau des frères Rida et Habib. Si ces deux-là ne jouent pas, ils font partie de la structure du club. Le premier est un des dirigeants, alors que le second apporte son expertise en matière de formation des jeunes. "Je ne voulais pas tomber sur mon frère" , lance Rida. "Mais cela fait partie du jeu. Au final, cela nous offre une belle affiche. C’est rare dans une vie de pouvoir affronter son frère."

Mais le plus dur est assurément pour les parents. "Mon père ne sait pas qui il doit supporter. C’est assez drôle. Ma maman a demandé à mon frère d’être sympa avec nous. Mais je pense qu’il va se donner à fond, du moins je l’espère."

"Heureux de défier mes frères"

Il y a beaucoup de respect dans la famille. "Je suis content de défier mes frères", insiste Aiyoub. "Ce sera un match particulier pour nous trois. Il y aura sans doute de nombreux supporters."

Le buteur du Lierse aura un pincement au cœur. "Châtelineau, Charleroi, c’est ma région. J’ai disputé de nombreux matches dans cette salle de la place Wilson. J’ai joué pour ce public. Mais, vendredi, il sera contre moi. Cela fait partie du sport."

Sur papier, le Lierse ne devrait pas éprouver de soucis contre une formation de D2 qui tend à se reconstruire. "La coupe reste un moment particulier. Il faut se méfier de tout le monde. Les Castellinois possèdent un bon groupe."

La saison dernière, les Lierrois ont disputé la finale de la compétition. "On espère à nouveau aller le plus loin possible, tout en visant le top 5 en championnat."