Charleroi

Le Chimacien fait le court sur le Challenge Delobbe et le long sur le Challenge Guérit

Courir deux lièvres à la fois : c’est ce que fait Maximilien Ghislain. Le runner du Jogging Athlétic Club de l’Oise (Jaco), âgé de 25 ans, joue la gagne dans les deux grands challenges de la région de Chimay-Couvin. Avec toutefois une distinction de taille : il fait les longues distances du Guérit et les courtes du Delobbe. Il a remporté cinq des six courses du Mémorial auxquelles il a participé mais Justin Dubuc, qui n’en a gagné qu’une, les a toutes faites.

"Il possède beaucoup plus de points de bonus et cela pourrait faire la différence au décompte final", explique Max.

Samedi à Dourbes (5.7 km), il a précédé Justin d’une trentaine de secondes. "J’ai fait ma course sans trop penser à le distancer car je ne suis pas du genre à calculer. Je donne ce que je peux et, si ça me permet de l’emporter, tant mieux. Ce circuit me convenait bien : plus ça grimpe, meilleur je suis. J’ai toutefois couru avec une petite appréhension car je me suis occasionné une solide entorse à Romedenne il y a quinze jours. J’avais d’ailleurs dû abandonner."

Ce n’est pas ce samedi qu’il pourra de nouveau combler une partie de son retard sur son jeune rival car la course de Mariembourg a été annulée en raison de la canicule annoncée.

Au Guérit , il occupe la deuxième place du classement : Quentin Terwagne semble intouchable mais il se tient en embuscade. "Je prends beaucoup de plaisir sur ces deux challenges. Les circuits sont magnifiques. L’aspect convivial est omniprésent. On se connaît tous."

Néanmoins, il envisage d’aller voir ailleurs en 2019. "Je vais viser de plus grandes courses. J’aimerais découvrir le Delhalle et me tester sur de plus longues distances." En attendant, il lui reste (au moins un des) deux challenges à conquérir.