Charleroi

Houtvenne - Olympic - Sa. 18h / Les Dogues veulent passer un tour supplémentaire en Coupe

Que vaut l’Olympic de Charleroi ? Il y a un vaste débat sur les réseaux sociaux. Chaque supporter y va de son avis d’expert. Visiblement, comme lors de la Coupe du Monde, il existe des centaines de sélectionneurs avec leurs visions du football. Toujours est-il que les Dogues restent sur deux montées et deux tours finals. L’air de rien, ce n’est pas si mal. Mais il est vrai que cette saison est déterminante pour le matricule 246. "On doit tout faire pour monter, explique Quantin Durieux, le capitaine des Carolos. Avec la possible réforme de la D1 amateurs, il pourrait y avoir un beau coup à jouer. Le groupe doit prouver sa valeur. Il est possible de décrocher un ticket pour l’échelon supérieur."

Sur le papier, l’Olympic dispose d’une formation plus équilibrée que celle de la défunte saison. Par contre, le club devra faire oublier le départ de son buteur. Yoroma Jatta était tout de même le gage d’une quinzaine de buts, par saison. "Il va nous manquer. Mais on a des solutions. Somé est blessé. Mais à son retour, il formera un formidable duo avec Henri. C’est ma cinquième saison à l’Olympic. Je peux vous assurer que l’on dispose d’un bon noyau."

Ce week-end, les Dogues effectueront leur troisième déplacement dans le cadre de la Coupe de Belgique. Ils se rendront à Houtvenne. Après deux formations de P1, ils défient une équipe de D3 amateurs. "On doit encore discuter de cette adversaire. Mais on doit surtout se concentrer sur notre jeu. Il y a la perspective de défier Roulers au prochain tour. Cela serait un beau match de gala pour l’ensemble du club. À nous de prouver que le travail porte ses fruits."